Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Débat : Projet triangulaire des universités lémaniques: L’éthique et les sciences humaines ne sont pas des sciences vassales

Le temps des tours d’ivoire est révolu, constate Denis Müller, professeur d’éthique à l’Université de Lausanne.Il plaide pour une véritable complémentarité entre sciences humaines et sciences de la vie.

André Gavillet s’interroge sur le danger menaçant les sciences humaines, qui pourraient se contenter « d’accompagner vassalement la révolution génétique » (Domaine Public 1450, 10 novembre 2000). A vrai dire, c’est un risque qui n’a cessé de nous occuper depuis le lancement du projet triangulaire. Le pôle de sciences humaines, intitulé IRIS (Intégration, Régulation et Innovation Sociales) a été compris, à tort de mon point de vue, comme une mise au pas des sciences humaines, sans voir que dans toute intégration et dans toute régulation étaient en jeu des éléments critiques. On a sous-estimé, par ailleurs, l’importance de l’innovation.

Pour une éthique transdisciplinaire

Cela dit, le projet triangulaire a fortement évolué, que ce soit à cause d’événements externes (notamment la nomination de MM. Aebischer et Catsicas à l’EPFL) ou à cause de processus internes de dialogue entre les partenaires et de reformulation des objectifs scientifiques. Ainsi, le projet d’éthique déposé par cinq instances de l’UNIL, de l’UNIGE et de l’EPFL est certes centré sur les sciences et les techniques du vivant, mais il en appelle clairement à une éthique interdisciplinaire, transdisciplinaire et critique. D’autre part, il entend éviter toute instrumentalisation de l’éthique par la génomique ou par la génétique. Il faut d’ailleurs noter que des voix commencent à se faire entendre, au sein des biologistes eux-mêmes, pour relativiser l’universalité et la pérennité de la génomique, qui pourrait bien s’avérer une mode assez passagère.

Pas assez d’enseignement de l’éthique

Le petit monde universitaire suisse n’a pas encore pris conscience que l’éthique s’est développée de manière considérable dans les universités du monde entier. Cela ne concerne pas seulement la bioéthique ou l’éthique biomédicale, mais aussi la philosophie morale, le biodroit et l’éthique théologique. Dans bien des facultés de lettres, la philosophie morale et l’éthique appliquée sont quasi inexistantes ou sous-développées. Les facultés de médecine ne sont pas encore parvenues à instituer de véritables enseignements obligatoires en éthique. En faculté de droit et en HEC, les enseignements d’éthique demeurent des parents pauvres. La situation dans la recherche est encore plus catastrophique. Bref, le succès public et médiatique de l’éthique n’a pas encore trouvé dans notre pays (à quelques rares exceptions près) sa traduction académique.

Vigilance et prise en compte des besoins

Il est temps que nos universités se réveillent. Le projet triangulaire en est une occasion certaine, pour les sciences humaines en général et pour l’éthique tout particulièrement. Elles devraient saisir l’occasion de se profiler sur la scène académique et publique avec beaucoup plus de vivacité et de vitalité. Le temps des tours d’ivoire est révolu. Sciences et Cité, en mai 2001, concerne toutes les sciences, donc aussi les sciences sociales, les sciences humaines, l’éthique, la philosophie, la théologie. Il ne faudrait pas que cette manifestation apparaisse comme une chasse gardée des sciences de la nature ou de la médecine.
Certes, les montants qui pourront être alloués aux sciences sociales et humaines demeurent relativement modestes par rapport aux investissements conséquents requis dans les sciences de la nature et en médecine. Comme j’ai eu l’occasion de le répéter à plusieurs reprises dans nos débats internes de l’Université de Lausanne, la responsabilité des rectorats sera de veiller à l’équilibre entre les sciences humaines et les sciences de la nature et du vivant ; cette vigilance devra aussi tenir compte des besoins en infrastructures (locaux, documentation, informatique) nécessaires pour que naisse une interdisciplinarité constante et sérieuse.
Denis Müller, professeur d’éthique à la Faculté de théologie, président du Département interfacultaire d’éthique de l’Université de Lausanne

Vient de paraître : D. Müller et H. Poltier, La dignité de l’animal. Quel statut pour les animaux à l’heure des technosciences ?, éd. Labor et Fides (collection Le champ éthique), Genève, 2000.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/6808 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/6808
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Faire un don avec Twint

Don de CHF 50.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don de CHF 100.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don libre avec Twint

Thématiques

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP