Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

L’éthique récompensée

Alinghi et le tracteur. Le surf et le labour. La vitesse en surface et le sillon lentement creusé. L’universalité métropolitaine et l’omniprésence villageoise. L’approche marketing et la proximité vécue. Le capitalisme assumé et la tradition coopérative. La big bank UBS et le système Raiffeisen.
Tout les sépare, sauf l’appartenance à la même branche économique. Des échelles incomparables, des styles bien distincts, une histoire et une philosophie différentes. Le contraste est évident, saisissant, digne du fabuliste. Le lièvre UBS et la tortue Raiffeisen ont couru en 2002 une étape exemplaire : un recul net pour l’UBS, le plus brillant exercice de son histoire pour le Groupe Raiffeisen, qui a gagné 100 000 sociétaires et reçu plus de 10% de fonds supplémentaires de sa clientèle.
Ces apports témoignent de la confiance mise par les épargnants dans une banque devenue grande et urbaine, mais restée fidèle aux préceptes coopératifs de son fondateur, Friedrich-Wilhelm Raiffeisen, qui a inspiré la création des premières caisses solidaires de crédit agricole, apparues en Suisse vers 1900. Pendant des décennies, la plupart des agences présentes dans les villages de tout le pays étaient tenues à titre bénévole. Aujourd’hui, le Groupe Raiffeisen, fort de quelque 500 banques, 800 succursales et 5 800 personnes occupées, se veut géré «sous l’angle de l’économie d’entreprise», mais «non pas comme un organisme anonyme».
Rendu crédible par une longue et constante pratique, le message humaniste des établissements Raiffeisen passe évidemment mieux que celui des opportunistes de la philosophie d’entreprise variant selon les objectifs du moment. Aussi bien, tandis que les plus grandes banques perdent des clients qu’elles découragent elles-mêmes en discriminant les plus petits d’entre eux, les nouveaux dossiers s’ouvrent par milliers chez Raiffeisen et, à un rythme moins spectaculaire, dans les banques Coop et Migros. A leurs guichets, la clientèle populaire se sent tout simplement respectée, indépendamment du montant des fonds déposés ou de la valeur des opérations effectuées, comme il convient dans le retail banking.
Tenant sagement compte de l’évolution socio-démographique, les banques Raiffeisen sont parties ces dernières années à la conquête des villes, où elles font une part rapidement croissante de leurs affaires. Nostalgiques de la pureté campagnarde ou heureux d’avoir une alternative en tout point solide, les citadins font un accueil chaleureux à ces nouveaux guichets urbains.
Le succès du Groupe Raiffeisen, dont le total du bilan a augmenté l’an dernier de 12.5% à 93 milliards (UBS : moins 5.8% à 1 180 milliards) confirme non seulement la bonne image de l’entreprise et la justesse de sa politique commerciale. Son essor signifie que les clients font clairement la distinction entre les effets de proclamation et les engagements sincères.
Les entreprises, banques et autres, considèrent trop souvent l’éthique comme un instrument, non comme une fin. Et quand soudain l’une d’entre elles ose prononcer le terme d’idéal coopératif et pratiquer une gestion participative, elle peut convaincre et remporter un vrai succès, avec lendemain.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/6360 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/6360

Thématiques

En relation

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP