Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Nouveaux médias: Le fabuleux destin d’Internet

Les autoroutes de l’information ont quasiment fermé et les valeurs de la Netéconomie perdu la cote. Mais la Toile ne cesse de tisser son réseau. Depuis 1988, la superficie d’Internet double chaque année. On compte déjà plus de 500 millions de personnes connectées dans le monde (le Premier surtout), le milliard est attendu pour 2005. En Suisse, paradis de la connexion, un bon tiers des plus de quatorze ans, soit 2,5 millions de personnes, naviguent plusieurs fois par semaine.
Autant dire que l’enjeu économique d’Internet, malgré l’apparente gratuité du libre accès, est colossal. Le réseau téléphonique est déjà partiellement doublé et sera bientôt dépassé par la téléphonie IP (Internet protocol). Autant dire que l’enjeu politique, largement méconnu, n’échappe ni aux autorités responsables de la sécurité, de la concurrence ou du droit d’auteur, ni surtout aux détenteurs du «technopouvoir», qui ont la maîtrise technique du réseau et qui, par le jeu des achats et concentrations d’entreprises, sont de moins en moins nombreux à se partager une redoutable hégémonie ; ils ne cessent de renforcer leur emprise, au fur et à mesure des développements d’outils nécessaires aux internautes pour gérer l’abondance de données sur le réseau.
Eclairer les enjeux liés au contrôle des infrastructures, au partage des savoirs, à la propriété intellectuelle, à la protection des données personnelles et à la lutte contre la cybercriminalité. Telle est la mission, d’intérêt public en vérité, que s’est donnée Solveig Godeluck, enquêtrice de haut vol, qui signe La géopolitique d’Internet, une passionnante ballade dans les mailles, les interstices et surtout la trame du réseau des réseaux.
Analyste minutieuse et systématique, S. Godeluck ne se lasse pas de traquer le détail significatif ou la nouveauté technique vraiment intéressante, de détecter toute forme de censure exercée sous les meilleurs prétextes, de repérer les prémisses d’une dérive technopolitique, de dénoncer les alibis de la lutte contre le terrorisme ou le vol des cartes bancaires. Elle demeure attachée à un cyberspace de liberté, dans l’expression comme dans l’accès, à la manière des fans des radios libres dans les années septante. En revanche, la fibre sociale de l’auteur ne vibre pas trop à propos de la «fracture du Net», dont les inégalités d’accès reproduisent les injustices planétaires.
C’est une autre erreur qui l’indigne : on se trompe d’ennemis en chassant les «hackers», ces virtuoses de la mise hors service des systèmes informatiques, qui font de l’accès forcé aux données, en principe protégées, un véritable sport de démonstration. Il y a effectivement plus vicieux que les «briseurs»: ce sont les producteurs de systèmes informatiques instables, – de voitures dangereuses disait Ralph Nader dans ses fameux procès faits aux grands constructeurs d’automobiles. Ce sont aussi les auteurs de virus, qui sèment impunément les épidémies galopantes sur le Web ; ou encore, guère plus innocents, les expéditeurs massifs de «pourriels» et «spams» en tous genres, ces messages pollueurs qui envahissent et parfois bloquent serveurs et boîtes électroniques.
Victime de son immense succès, Internet peut encore sauver ce qui en fait le plus fantastique des nouveaux médias : l’accès direct aux sources d’information et aux prestations de services du monde entier et la possibilité d’expression des citoyens internautes. A défaut d’une participation active, les usagers d’Internet se comportent comme les simples consommateurs que les marchands attendent à tous les coins solvables du Cyberspace. yj

Solveig Godeluck, La géopolitique d’Internet, La Découverte, 2002.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/6353 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/6353

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP