Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Banque cantonale vaudoise: Erreurs, cachotteries ou illusions?

Les récentes révélations sur la situation de la Banque cantonale vaudoise donnent un éclairage nouveau, pas très net, sur les propos tenus avant et depuis la votation du 23 septembre dernier, qui a vu le peuple vaudois refuser le désengagement partiel de l’Etat dans « sa » banque. Quelques citations. yj

« L’Etat a défendu de tout temps l’autonomie opérationnelle [de la BCV], autonomie à laquelle la Commission fédérale des banques, organe de surveillance du système bancaire suisse, veille d’ailleurs de manière intransigeante ».
Gilbert Duchoud, président de la Direction générale de la BCV, 24 Heures, 14 juin 2001.

« Dans une conjoncture économique positive depuis deux ans, l’assainissement du portefeuille de crédits se révèle plus difficile que prévu. Les besoins de provisions se maintiennent à un niveau élevé et le total des créances non productives d’intérêts ne diminue que lentement ».
Dépliant relatif aux Comptes consolidés de la BCV au 30 juin 2001.

« J’ai peur que l’on soit entré dans une période de statu quo global. Le réveil risque d’être brutal. Mais qu’on s’entende bien, je parle là d’une échéance de dix ou vingt ans, pas des trois mois qui viennent».
Gilbert Duchoud, interviewé par Yelmarc Roulet, Le Temps, 25 septembre 2001.

«Un problème risque de se poser rapidement : sur les 50 % publics de la BCV, 4 % appartiennent à l’Etablissement cantonal d’assurance (ECA), récemment devenu société anonyme de droit public. C’est trop de risques pour lui dans son portefeuille. Il pourrait vouloir se défaire de 2%, dont la reprise coûtera au canton plusieurs dizaines de milliers de francs».
Ibid.

«Le montant des crédits non performants ne se réduit pas au rythme souhaité. Nous avons en effet utilisé, depuis 1996, plus d’un milliard de provisions sans diminution notable de son volume. Sur la base de ce constat, la Banque a décidé, en accord avec la Commission fédérale des banques, d’analyser sa méthode de provisionnement et d’effectuer à cet effet une étude (…) qui aboutira en fin d’année».
BCV, Lettre à nos actionnaires, novembre 2001.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/6335 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/6335

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP