Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Le bruit se fait entendre en politique

Après des années de discussions techniques sur la mesure, la prévention et la perception subjective du bruit, la lutte contre les nuisances sonores devient un enjeu politique et un marché intéressant.
Jusqu’ici, la protection de l’environnement a surtout concerné l’air, l’eau, le sol, les espèces vivantes. Désormais, l’attention générale porte aussi sur l’Ordonnance sur la protection contre le bruit (OPB), entrée en vigueur en 1987, récemment rendue encore plus sévère, pour les grands aéroports notamment.
Ces derniers ne sont que les plus spectaculaires générateurs de bruit. Le trafic ferroviaire et routier fait également très fort. S’ajoutent, en milieu urbain principalement, les effets des chantiers, ainsi que des manifestations et concerts en plein air, où l’on produit des quantités de décibels et des basses fréquences étourdissantes.
Au total, le citadin est exposé à toute une gamme de bruits, qui vont d’un léger inconfort acoustique à un vacarme assourdissant, d’une musique peu harmonieuse à des discordances incommodantes, d’un tapis sonore en principe tranquillisant à des moments de fracas très dérangeants, d’un environnement sonore promotionnel à des voix braillant leurs messages publicitaires. Et même de carillons-horaire souvent appréciés à des cloches de vaches parfois détestées.
C’est qu’il n’y a pas d’accoutumance au bruit, dont les effets désagréables s’accroissent comme l’intensité, mesurée par une échelle logarythmique. L’ouïe passant pour le plus subjectif des sens, elle génère des souffrances difficilement supportables et des intolérances définitives. D’où l’émergence de véritables mouvements d’autodéfense contre les attaques sonores : les habitants du centre festif de Fribourg, « L’oreille cassée » à Lausanne et dans le canton, « SOS Bruit » à Paris, les riverains d’aéroports un peu partout dans le monde.
Prises entre les revendications contradictoires des animateurs qui veulent développer les cultures urbaines et des partisans du droit au sommeil du juste citadin, les municipalités se trouvent confrontées à un enjeu politique pas fondamentalement nouveau, mais qui pourrait devenir électoralement dangereux Ð toutes majorités confondues.
La belle et bonne raison, celle du cadastre du bruit par exemple et des mesures qu’il prépare, ne suffira sans doute pas à calmer les esprits et les nerfs. On le pressent à Lausanne, où la récente publication d’un « plan d’attribution des degrés de sensibilité au bruit » a ouvert un débat qui s’annonce long et fortement dominé par les intérêts particuliers.
C’est que la lutte contre le bruit est certes une cause locale, mais aussi un business d’envergure régionale, voire nationale. Il suffit de penser aux effets de Kloten sur le marché immobilier des terrains et bâtiments survolés, aux presque deux milliards de francs votés pour l’assainissement du bruit ferroviaire, au gigantesque marché des matériaux et des éléments de construction isolants. YJ

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/6325 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/6325
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Faire un don avec Twint

Don de CHF 50.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don de CHF 100.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don libre avec Twint

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP