Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

PARTI RADICAL SUISSE: Problèmes à la droite du centre

Maigre consolation pour les socialistes de l’ère du postbodenmannien tardif : les radicaux ont aussi leurs psychodrames à l’étage du secrétariat central et, avec moins d’insistance et de brio que le PSS, du côté de la présidence.
Le tout à en croire les gazettes, en particulier un article signé François Tissot-Daguette, paru le 25 avril dernier à la fois dans L’AGEFI, le quotidien romand des affaires et de la finance auquel il collabore habituellement, et dans Le Courrier, où cette signature a davantage surpris.
En substance, le secrétaire général Johannes Matyassy n’a pas su empêcher le départ en quelques mois de tous les piliers hérités de son prédécesseur Christian Kauter. Le parti radical-démocratique suisse (PRD) se trouverait ainsi privé d’une bonne partie de sa capacité d’analyse de la scène politique suisse et ne jouerait sur cette dernière qu’un rôle présentement effacé, malgré « un président très médiatique, rassembleur et très sûr, politiquement parlant »

Une initiative embarrassante sur les bras

Bien sûr, mais le conseiller national uranais (depuis 1980) Franz Steinegger, qui se partage entre la présidence du PRD, de l’Expo.02, de la Fédération suisse du tourisme et de quelques autres organismes (dont l’Association suisse des propriétaires d’embranchements particuliers et de wagons privés) se maintient un peu contre son propre gré à la tête du grand vieux parti suisse. Ses récents ennuis cardiaques n’ont fait que souligner la nécessité de préparer sa prochaine succession. Or on ne discerne pas qui va s’imposer, au terme de la bataille, plutôt sourde, que se livrent divers conseillers nationaux alémaniques. L’idée de sortir de l’embarras par un détour du côté d’une candidature latine n’a pas davantage fait son chemin.
Autre problème : les radicaux suisses ont sur les bras une initiative populaire fédérale, la première de leur histoire. Elle demande un moratoire fiscal et, revêtue de quelque 50 000 signatures, se trouve déjà dépassée par les réductions d’impôt proposées par le chef du Département fédéral des finances, Kaspar Villiger, qui n’a pas craint de prendre à contre-pied ses chers collègues de parti. Avant de tirer sa révérence dans les deux ou trois ans à venir, échéance en vue de laquelle la conseillère aux Etats bernoise Christine Beerli ne fait Ð de loin Ð pas encore l’unanimité.
Bref, le PSS n’est pas seul en difficultés. Pas de quoi éprouver la moindre « Schadenfreude », sauf si on s’appelle Christoph Blocher qui doit, lui, se réjouir sans arrière-pensée de la situation actuelle. Les deux grandes formations politiques qui doivent lui résister, l’une à gauche, l’autre sur sa gauche, n’ont présentement ni la disponibilité, ni la forme et encore moins la force voulue pour jouer leur rôle historique. yj

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/6298 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/6298
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Faire un don avec Twint

Don de CHF 50.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don de CHF 100.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don libre avec Twint

Thématiques

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP