Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Initiatives rapides et propagande expresse

Embusquée derrière les quotas, la procréation assistée et la réduction du trafic, l’initiative populaire fédérale « Pour une démocratie directe plus rapide » poursuit, au nom d’un peuple qui ne semble pas trop y faire attention, sa vie en direction du 12 mars prochain, date à laquelle le peuple souverain justement, et les cantons bien sûr, se prononceront.
On peut espérer qu’ils partageront l’avis des Chambres fédérales, qui ont clairement dit non, par 112 voix contre 48 au Conseil national et à 9 contre un au Conseil des Etats. Et pour d’évidentes raisons : la procédure de traitement des initiatives populaires, que l’initiative veut réduire à douze mois entre le jour du dépôt et celui du vote, a déjà été substantiellement raccourcie il y a moins de trois ans. Depuis le 1er avril 1997, soit trois mois avant le dépôt des 116 000 signatures de «l’initiative expresso », le délai qui sépare le dépôt d’une initiative de la votation populaire ne peut excéder trente-neuf mois, alors qu’auparavant il avait en réalité souvent dépassé les cinq, sept, voire huit ans.
Cela, et bien d’autres considérations relatives aux temporalités de la démocratie, régime du mûrissement et du consensus plutôt que de la précipitation et de l’arbitraire, ne peuvent avoir échappé aux membres (anonymes) du Comité fédéral d’action « Les choses avancent lentement au Palais fédéral parce qu’il se trouve à Berne » (en dialecte de Forch ZH, siège du Comité et fief UDC : « Im Bundeshuus, da bruucht mer Zyt, wyl das uf BŠrner Bode lyt »).
Mais le Comité en question s’en fout. Il signe imperturbablement depuis une dizaine de jours dans les quotidiens à grand tirage, du Tages-Anzeiger à la NZZ comme de
24 Heures au Temps, sans oublier la presse Ringier évidemment, des annonces qui ont peut-être flatté certains lecteurs, et scandalisé beaucoup d’autres, y compris le Conseil fédéral. En sa qualité de «directeur» du personnel, Kaspar Villiger a dit tout le mal qu’il pouvait Ð il en pensait sans doute davantage.
Ces annonces, sur une demi-page verticale extérieure gauche, se composent de textes écrits sur le coin de la table du Café du Commerce : un witz antifonctionnaires, illustrant leur incorrigible paresse, suivi d’une deuxième partie identique : intertitre sur l’immense difficulté d’accélérer le fonctionnement de la démocratie directe, c’est-à-dire du gouvernement par et pour le peuple.
Le style, le ton, la teneur de ces annonces sont au-dessous de ce qui pourrait tenir lieu de ligne de flottaison au grand bateau du débat démocratique. Ils s’en prennent, sans le moindre humour ni la plus petite capacité de discernement, à un personnel sur lequel il aurait été facile d’ironiser moins lourdement. Ce faisant, la « critique » s’adresse implicitement à l’Etat tout entier.
Et c’est bien la collectivité institutionnelle elle-même qui est visée, au travers des fonctionnaires qui la servent de manière inutile. « Plus de policiers dans la rue, moins d’employés dans les bureaux », réclame un slogan de l’UDC zurichoise. L’Etat anti-violence et anti-étrangers, ou l’Etat inutile, administration et autorités confondues.
Avec l’or de la Banque nationale, nos campagnes fertiles et des initiatives traitées en douze mois, le peuple a de quoi se débrouiller tout seul, dans une Suisse bien isolée. YJ

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/6295 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/6295
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP