Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Internet: Nouveau média, même casse-tête

Comment gérer le problème des langues sur les sites nationaux ? Attention
aux simplifications réductrices.

Par définition, le plurilinguisme crée des coûts accrus pour la communication. Des coûts directs : la même publication doit exister en différentes versions, et donc à moindre tirage. Des coûts indirects, sous forme de circuits plus lourds : il faut intégrer au processus une éventuelle conception en plusieurs langues, en tout cas une prise en compte du temps de la traduction là où une langue unique permet plus de spontanéité.
Ces questions sont relativement bien maîtrisées en Suisse pour la communication sur papier, qu’il s’agisse de la vie politique, des rapports avec l’administration ou des grandes entreprises. On néologise en latin ou en anglais et on traduit à tour de bras, les maladresses sont relevées (la publicité) et les fautes sont dénoncées (s’adresser en allemand à un gouvernement romand).
Les imprimés sont toujours nécessaires mais l’Internet s’y ajoute désormais. En même temps, par sa forme moins figée, la publication sur le web appelle à prendre des libertés avec des usages pas toujours bien intériorisés.
Prenez le nom du site : faut-il en déposer un dans chacune des langues officielles ? Ce n’est pas ce qu’a fait le Conseil suisse de la presse (www.presserat.ch), dont le site est ensuite irréprochable. Une manière simple et élégante de régler la question est de choisir un nom acceptable par tous : www.admin.ch pour la Confédération, www.sp-ps.ch pour le parti socialiste suisse.
Vient alors la page d’entrée : il n’est pas rare qu’elle soit en allemand avec possibilité d’opter pour le français (et c’est statistiquement raisonnable) ; la simple page de choix de la langue est au fond une étape agaçante. Ici la solution recommandable est d’avoir d’emblée un sommaire simplifié dans les différentes langues du site.
Reste à voir comment est gérée la contradiction entre le désir de satisfaire l’internaute dans sa langue et celui de répondre à sa curiosité sur un sujet donné : . Il paraît préférable de concevoir le site de manière à donner toute l’information depuis chacune des langues (les discours de Moritz Leuenberger).
Est-ce un phénomène de transition ou durable ? On observe par ailleurs la mise en place de sites de portée manifestement nationale exclusivement en allemand :
¥ Profitline est une branche du groupe Rentenanstalt/Swiss Life qui vend des fonds de placement par téléphone (en plusieurs langues). Les documents vous sont adressés dans la langue de votre choix, y compris l’anglais. Mais à la faveur d’un développement du site www.profitline.ch qui permet la vente et la gestion en ligne, la version française a disparu, il ne reste que l’allemande.
¥ www.topten.ch est un site soutenu par l’Office fédéral de l’énergie pour donner en permanence le hit-parade des produits les plus respectueux de l’environnement. Les versions romandes et tessinoises sont désormais annoncées. fb

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/602 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/602
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Faire un don avec Twint

Don de CHF 50.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don de CHF 100.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don libre avec Twint

Thématiques

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP