Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Echange statut contre bon contrat

tLe statut de la fonction publique ne mérite plus sa réputation. Pour bénéficier d’une souplesse accrue, l’État engage de plus en plus de personnes hors statut, à des conditions précaires. Et le statut ne protège pas les fonctionnaires contre la suppression ou la réduction des augmentations annuelles et de l’indexation, les contributions de solidarité et autres jours chômés non payés obligatoires. Autant de modifications des conditions de travail décidées unilatéralement par l’employeur, inimaginables dans un rapport contractuel traditionnel avec une entreprise privée.
Faut-il, dans ces conditions, continuer de défendre un statut, certes plutôt généreux pour ceux qui en bénéficient réellement et lorsqu’il est intégralement appliqué, mais dont les mailles sont de plus en plus lâches ?
Employeur et employés auraient tout à gagner à s’asseoir autour d’une table pour négocier. Secteur par secteur, ils pourraient s’entendre sur des conditions de travail adaptées à chaque type d’emploi : pour les professions spécifiques, difficiles à exercer en dehors de l’État, on peut imaginer des conditions différentes que pour le personnel administratif, en termes d’exigences et de garanties. La durée du travail pourrait être diminuée pour celles et ceux dont le métier est particulièrement pénible ; elle serait annualisée pour les activités dont la charge est fluctuante. De cette manière, les avantages adaptés à chaque situation compenseraient la souplesse que réclame à raison l’employeur.
Seules des conventions collectives concrétisant une loi-cadre souple peuvent régler de telles conditions particulières. Et une fois négociées et signées, de telles conventions ne peuvent être modifiées unilatéralement pendant toute leur durée de validité.
Ni l’État ni les syndicats ne sont aujourd’hui en mesure de négocier une convention collective de travail : le premier se heurte à l’annualité du budget et aux décisions du Parlement. Quant aux organisations syndicales, elles n’ont guère d’expérience dans ce domaine et sont plus enclines à gérer l’affrontement que la négociation. Mais aucun de ces problèmes n’est insurmontable et chacun des partenaires y trouverait son avantage.
Le peuple ne devrait pas, quant à lui, empêcher une telle évolution : soumise au vote dimanche dernier à Zurich, l’abolition du statut de la fonction publique et son remplacement par des contrats de droit public ou des conventions collectives ont été plébiscités par 84 % des votants, après avoir été acceptés sans opposition par le Grand Conseil. PI

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/5979 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/5979

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP