Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Marketing: Quand le débat échappe aux partis

Du Manifeste du Gurten au mouvement lancé en France par le rocardien Christian Blanc à l’enseigne de L’ami public, il y a plus que des analogies. Sur le fond comme sur la forme.

Christian Blanc appartient à cette caste de personnalités de la gauche française qui navigue entre haute fonction publique, médias et patronat. Compagnon de route de Michel Rocard, du PSU au PS puis au moment de sa tentative présidentielle
avortée, préfet en Nouvelle-Calédonie et architecte des accords de Nouméa, président modernisateur de la RATP, le métro parisien, et d’Air France (qu’il
quitte quand Jospin refuse l’entrée en bourse de la compagnie pour ménager
le PCF), il réapparaît en première page du Monde du 5 avril. Sous le titre “La France ne sait pas où elle va”, il livre un constat critique, évoque son propre bilan et sa méthode (faite d’écoute, de rigueur et de changement) puis se propose de contribuer au “sursaut”, dans la meilleure tradition gaullienne, d’ici à l’élection présidentielle de 2002, avec le changement de cap et d’équipe qu’elle permet.
L’association fondée par Blanc, L’ami public (un nom aimablement désuet qui fleure l’effervescence des Lumières, avant la Terreur), se réfère explicitement
au fameux Club Jean-Moulin, matrice de la réflexion réformatrice de la France
dans les années soixante. De “lettres” (bulletins) en revues et colloques, de tels groupes sont courants en France où ils sont cependant souvent (le Club Jean-Moulin était l’exception la plus remarquable) un simple point de ralliement au service de la carrière d’une personnalité. Créé en 1963, Domaine Public ne saurait nier une certaine contagion dans la volonté de créer un lieu de débat, d’analyse et de proposition détaché de la discipline partisane et de la gestion quotidienne…
De telles institutions sont encore plus développées dans le monde anglo-saxon, où elles ont davantage de permanence et de moyens: fondations, centres de recherches indépendants, ce sont les fameux think tanks (réservoirs d’idées, ou plutôt usines à produire des idées), de gauche comme de droite.
Lancement médiatique et personnalisé, manifeste se voulant décoiffant et s’attaquant bille en tête, dans une perspective de gauche, au conservatisme de gauche sur les grands thèmes de l’Etat, du marché et de la réconciliation entre le discours politique et la réalité contemporaine: la Suisse a connu cela le 10 mai avec le “Manifeste du Gurten”. Dans les deux cas, ce n’est désormais plus un bulletin mais un site Internet qui sert à démultiplier le débat et à rassembler les personnes intéressées.
L’ambition et les moyens sont cependant autres. Le site du Gurten, qui limite son objet à l’orientation du PSS, se contente d’ouvrir un livre d’or dans lequel chacun, partisan comme adversaire, peut venir inscrire ses réactions, questions ou contributions. Parfois le débat se noue et les initiateurs du manifeste répondent en approfondissant leur démarche, mais on ne voit venir ni structuration, ni proposition d’action; rien à
voir avec le Cercle d’Olten des socialistes de gauche et son site, qui se veulent explicitement l’organisation d’une tendance structurée au sein du PS. L’ami
public, lui, se situe hors des par-tis; qu’il finisse par servir de rampe de lancement à une candidature présidentielle de Christian Blanc ou qu’il se contente de redonner une expression en France à cette gauche libérale dont il se réclame, en se référant à Pierre Mendès France, son site n’est qu’un point de départ.
Ni livre d’or, ni forum au départ, mais la possibilité de laisser son nom pour rester en contact par courrier électronique. Et, le 2 juin, annonce de la deuxième phase: publication sur le site d’un choix de réactions et ouvertures de trois”chantiers” : L’Etat et l’administration
au service du public, Quelle Europe pour demain?, Concrétiser les potentialités
françaises dans l’économie nouvelle. Pour chaque sujet, des animateurs de l’association sont désignés en vue de publier un rapport à l’automne. La démarche
retenue, significative des particularités françaises pour lutter contre le poids de la
technocratie et du microcosme parisien, combine habilement la force du réseau virtuel et l’ancrage dans la réalité locale qu’il permet en retour : sur le thème de l’administration au service du public, par exemple, cinq groupes de fonctionnaireset cinq groupes de citoyens (sic) seront constitués, chacun sur un volet particulier, dans dix départements différents, pour nourrir la réflexion. Cette méthode de débat utilise ainsi les techniques du marketing au service de l’évolution des propositions politiques.
Les idées ne naissent pas dans les partis, qui n’ont pas vocationpremière d’être des lieux de débat interne. Leur fonction est autre : elle est tendue vers l’action, la sélection du personnel politique proposé à l’électorat et le débat-négociation avec l’adversaire. Il leur revient plus modestement, mais c’est un rôle essentiel, d’interpréter, d’articuler les idées qui naissent dans la société civile, portées par les groupes d’intérêts, les mouvements à but idéal, la recherche universitaire ou les médias. fb
www.amipublic.com

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/596 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/596
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Thématiques

En relation

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP