Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

AVS: Les petits ruisseaux…

Pour défendre l’AVS, il faut passer à la contre-attaque. C’est ce que préconise un comité à noyau socialiste mais qui se veut hors partis.

Entre 10e et 12e révisions, craintes plus ou moins fondées et attaques réelles, l’AVS suscite des inquiétudes tant auprès de celles et ceux qui s’apprêtent à en bénéficier que de celles et ceux qui s’inquiètent d’augmentations éventuelles des cotisations et de l’évolution à long terme des prestations. Une situation qui pousse souvent davantage à la crispation qu’à la réflexion et à l’action.
Initiative populaire
Et pourtant la contre-offensive se prépare, dans un comité hors parti que la presse a un peu vite réduit à quelques élus socialistes bâlois. Présidé par le conseiller national bâlois Rudolf Rechsteiner, il est certes placé sous le patronage de l’ancien conseiller fédéral Tschudi ; on y retrouve aussi, entre autres, Andreas Gerwig, Helmut Hubacher ou Carl Miville, anciens parlementaires fédéraux bâlois. Mais la vice-présidente du comité est Yvette Jaggi, et en sont également membres les conseillers nationaux valaisans Stéphane Rossini (socialiste et spécialiste de politique sociale) et Odilo Schmid (démocrate-chrétien) ou l’ancienne magistrate socialiste zurichoise Emilie Lieberherr.
Leur idée : soumettre au débat le texte d’une initiative populaire fédérale « Pour la sécurité AVS ». Pas d’immenses avancées ni de lendemains qui chantent, simplement une de ces consolidations du terrain qui peuvent vous changer d’un coup le climat socio-politique : l’initiative fixe le principe que les prestations ne peuvent diminuer, mais seulement être distribuées différemment ; et elle introduit trois modes complémentaires pour diversifier le financement de l’AVS, à mettre en œuvre par le Parlement voire le Conseil fédéral : l’utilisation d’une partie des bénéfices de la Banque nationale, un impôt fédéral sur les successions supérieures à un million de francs et, en troisième lieu seulement, une augmentation de la TVA.
Cette initiative est proposée, bien sûr, aux organisations proches, partis et autres syndicats. Mais, pour un programme simple à comprendre et qui touche tout le monde, le comité s’adresse à toutes et à tous : il cherche dans l’immédiat 6000 membres dans toute la Suisse, qui s’engageront à recueillir vingt signatures chacune et chacun. C’est-à-dire les 120 000 signatures nécessaires à aboutir, le moment venu, dans un bref délai. fb

Comité pour la sécurité AVS, Schweizergasse 43, 4054 Basel ; tél. 061/283 00 00, fax 061/283 00 03.
Internet : www.sichereahv.ch

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/587 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/587

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP