Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Gauche, le débat autour de la troisième voie: Voie française ou suisse

Aujourd’hui la troisième voie désigne une démarche de renouvellement idéologique de la gauche face à la droite néo-libérale, d’une part, et à la gauche traditionnelle, d’autre part.
Mais dans le passé, l’expression a été accommodée à de multiples sauces :
¥ la tentative centriste d’échapper au clivage gauche-droite (l’économie sociale de marché en Allemagne, l’introuvable troisième voie dans le débat politique français sous la IVe et la Ve République) ;
¥ la recherche d’un système économique qui dépasse l’antagonisme entre planification étatique et marché (l’économiste du Printemps de Prague Ota Sik en 1968) ;
¥ dans une certaine gauche française des années soixante, la prétendue convergence entre un capitalisme apprivoisé et un « socialisme » (des pays de l’est) humanisé.
Charles-Ferdinand Pochon nous rappelle quelques pistes moins connues fréquentées par la troisième voie :
Sans remonter au 19e siècle, notons cet extrait de l’hebdomadaire L’Eveil démocratique du 28 mars 1909 qui relate une conférence du « Sillon », mouvement catholique animé par Marc Sangnier : « Une distinction est faite entre la thèse libérale , la thèse du socialisme et la thèse sillonniste ». Si le mot n’est pas prononcé, la troisième voie est marquée. Elle s’appellera « La Troisième Force » au lancement de la revue Esprit en 1932. Mais le besoin d’action manifesté par Georges Izard et ses proches conduira à une scission de la revue animée par Emmanuel Mounier. En fait, le personnalisme devait être cette troisième voie. En témoigne le titre du livre publié par Mounier en 1934 : Révolution personnaliste et communautaire, donc ni individualiste ni communiste. Les idées du père du personnalisme ont souvent été mal comprises et taxées de crypto-fascistes par des auteurs nourris de certitudes.
On trouve l’idée de troisième voie en Suisse également avec le mouvement «Entscheidung » dont le centre était à Lucerne et dans le « Mouvement des lignes directrices » regroupant la gauche modérée et une fraction de la bourgeoisie et de la paysannerie.
Après la guerre, l’idée renaît. En France par exemple cette troisième force vise à constituer un pôle de centre-gauche dont les socialistes de la SFIO et les démocrates-chrétiens seraient les piliers. Le groupe socialiste romand de Berne a consacré deux séances au sujet « Socialisme et troisième force » pour préparer le congrès du Parti socialiste suisse d’avril 1948. fb/cfp

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/585 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/585

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP