Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Grands projets: Rechercher des décisions cohérentes

Les votes négatifs en matière d’urbanisme, à Genève, renvoient une fois de plus à la problématique référendaire.

Aménagement de la Place Neuve et de la Place des Nations, l’actualité est genevoise. Mais cette actualité, bien au-delà des frontières cantonales, pose le problème de la cohérence dans la démocratie locale.
Quand le peuple adopte un principe, un plan Ð par exemple une extension du réseau des transports publics Ð il est absurde d’ouvrir la possibilité référendaire d’annuler une décision et d’empêcher ainsi la réalisation du principe ou du plan. Ë Genève par exemple, seule une extension du plan du réseau des transports publics est attaquable en référendum, pas la construction d’une ligne ou d’un tronçon de ligne incluse dans le plan. Si référendum il doit y avoir, il ne devrait porter que sur des variantes qui toutes concrétisent le mandat initialement accepté.
Quand une commune exprime son préavis sur un projet, elle exerce son droit d’être consultée. Rien de plus, même si le peuple est associé à ce préavis comme ce fut le cas pour le projet d’aménagement de la Place des Nations. Dans cette affaire, le Conseil d’État aurait pu passer outre. Il aurait même dû le faire, compte tenu de l’enjeu : non pas un problème de quartier ou de commune mais la vocation internationale de Genève. Plus généralement, combien de temps encore le corps électoral de la Ville de Genève va-t-il trancher sur des objets qui intéressent tout le canton ?

De la concertation à la persuasion

Place Neuve, Place des Nations, deux projets initiés par le gouvernement précédent, monocolore comme on s’en souvient et qui, bien entendu, ne pouvaient que susciter l’ire de l’extrême-gauche, sous couvert de défense des habitants et de protection du patrimoine. L’esprit du mouvement Vigilance n’est pas mort qui, dans les années 70, a su additionner les mécontentements, d’où qu’ils viennent, pour faire triompher l’immobilisme.
Le projet Place Neuve a fait l’objet d’une vaste et longue concertation entre organisations le plus souvent en guerre. Cela n’a pas suffi pour convaincre une majorité populaire. La démarche reste néanmoins valable. Ë condition que les acteurs de la concertation, magistrats compris, informent mieux encore et plus précocement, de manière à ne pas laisser place libre aux craintes et aux affabulations. Les votations populaires ne se gagnent plus dans l’enceinte d’un parlement ou autour du tapis vert. fb

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/567 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/567

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP