Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Sport : Le public romand boude les stades

Athletissima est une des grandes affiches sportives
de la Suisse romande. Il y a dix ans la réunion d’athlétisme de
Lausanne remplissait aisément La Pontaise. Depuis quelques années, il
devient difficile de dépasser les 12 000 spectateurs sur une contenance
totale de 16 500. A Genève le nouveau stade de La Praille aligne 30 000
places et a bien besoin de Johnny Hallyday pour se remplir.
Dans
le business plan, comme on dit de nos jours, il est prévu que Servette
rassemble une moyenne de 10 000 spectateurs dans son nouveau stade. On
est loin du compte, même si le club genevois a augmenté d’environ un
millier le nombre de ses spectateurs par rapport au stade des
Charmilles. En fait Servette peine à dépasser 7 000 spectateurs, loin
des chiffres nécessaires pour garantir si ce n’est la rentabilité, au
moins la couverture des coûts du nouveau stade. Toute la presse fait
d’ailleurs des gorges chaudes sur l’absence de finitions due au manque
d’argent!
Le hockey sur glace semblait une valeur sûre du spectacle
sportif, surtout à Lausanne. Et puis, voilà que l’introduction de
moyens sérieux de comptage à la patinoire de Malley a ramené à des
niveaux plus raisonnables le nombre de spectateurs, jusque là estimé au
coup d’œil par l’aimable président du Lausanne Hockey Club. Bref, le
spectacle sportif est en crise. En Suisse alémanique, si le stade
St-Jacques de Bâle est une exception, les stades restent bien remplis,
mais de ce côté-ci de la Sarine, c’est un spectacle de désolation: les
spectateurs s’en vont et les clubs font faillite.
L’ombre du
dopage plane sur les grands sports individuels comme l’athlétisme ou le
cyclisme. A l’évidence, rien ne sera plus comme avant et le spectateur
boude. Pour les sports collectifs comme le football, l’explication est
ailleurs. Ces sports sont nés avec la grande industrie. Leurs racines
ouvrières sont profondes. En allant au match le dimanche, le mécanicien
ou le manœuvre accomplissait un acte d’identification avec la
collectivité, semblable à celui du bourgeois qui se rend à l’opéra ou
dans une exposition.
En Suisse romande, l’industrie a été
submergée par le tertiaire. Elle ne reviendra plus, et pas davantage
les foules vers le stade. Ce n’est pas un hasard si en arrivant près de
Bâle surtout, mais aussi de Zurich, de Saint-Gall ou d’Aarau, la
présence massive des usines continue de nous frapper. Chez nous, ce
sont les vignobles qui attirent le regard. Au bord du Léman, Bertarelli
dépense sans compter pour ses voiliers, alors qu’au bord du Rhin, Gigi
Oeri rayonne dans les vestiaires du FC Bâle au milieu des académies des
frères Yakin, et cette dualité des deux côtés de la Sarine ne semble
pas prête de s’inverser.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/5263 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/5263

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP