Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Note de lecture: Classes laborieuses, classes vénéneuses

Dans l’histoire des grandes peurs, avant le Sida, il
y a plus d’un siècle, l’Europe craignait la syphilis. Nous imaginons
une forte réprobation morale. En fait, c’est loin d’être le cas comme
le montre l’étude de Nicole Malherbe.
D’abord, on n’en parle pas.
L’angoisse de celui qui est atteint, est surtout de voir son mal connu
par d’autres. Il bénéficie parfois d’étranges complaisances, comme le
montre l’attitude du conseil de réforme de l’armée dans le canton de
Neuchâtel vers 1870, qui n’hésite pas à indiquer d’autres causes dans
ses certificats pour justifier le renvoi de recrues atteintes par le
tréponème pâle.
Au fond, on est entre hommes, et messieurs les
médecins et officiers de l’époque fréquentent aussi certaines maisons.
Ainsi dans un pamphlet écrit par une certaine comtesse de P., on peut
lire que « pour sauvegarder les femmes qui voulaient rester honnêtes,
il en fallait absolument de malhonnêtes, destinées à satisfaire des
passions trop impérieuses pour être réfrénées». Le corps médical adopta
très vite une stratégie d’information, parfois outrancière, ne
présentant que les aspects les plus morbides de la maladie.
Bien
sûr la morale n’est jamais très loin, mais cet élément n’est pas
vraiment au premier plan. Un texte de 1918 sur les maladies vénériennes
est même totalement déculpabilisant. On y lit ceci: « celui ou celle
qui est infecté ( ?) a eu tout simplement un peu moins de chance que
celui ou celle qui en revient indemne. Les deux ont satisfait le même
désir. La syphilis n’est pas le résultat d’une faute.»
Le vrai
clivage qui court dans les esprits de 1860 à 1930 n’est pas moral, il
est social. Le schéma est toujours le même: les individus sains des
milieux bourgeois s’infectent au contact du peuple. Un ouvrage édifiant
publié à Lausanne en 1918, Le calvaire d’un jeune médecin traite de
l’infection de ce praticien par une jeune fille de «basse condition
sociale». Le péril rôde hors de la maison de famille. Classes
laborieuses, classes vénéneuses. jg

Nicole Malherbe, Péril vénérien, éditions Alphil, Neuchâtel, 2002.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/5237 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/5237

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP