Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Science-fiction: God bless America

Les éditions Antipodes viennent de publier un recueil d’articles analysant quelques films-catastrophe américains sous l’angle politique et sociologique. Edifiant.

S’il est un vice bien caché, impuni et sans danger, c’est celui qui rassemble les amateurs de science-fiction. Les polars se lisent au grand jour ; ils ont leurs grands auteurs, leurs classiques et ils font partie de plain-droit de la grande littérature. La situation de la science-fiction est différente. Pour le grand public cultivé, elle relève souvent du degré zéro de la littérature, une sorte de version techno de la collection Harlequin.

Simpliste

Comme tout genre, elle a pourtant ses grands maîtres et ses chefs-d’œuvre, mais la science-fiction au cinéma est beaucoup plus populaire. Tout le monde connaît E.T. ou le cycle de Star Wars. Mentionnons en passant ce film remarquable et méconnu qu’est Star Gate avec ses dieux égyptiens descendant d’un véhicule spatial en forme de pyramide. Les éditions Antipodes ont eu la bonne idée de publier, sous le titre De beaux lendemains , un recueil d’articles consacrés à une analyse sociologique et politique de la science-fiction.
Les articles consacrés au
7e art et surtout au sous-genre du film catastrophe sont particulièrement frappants. La vision de la société américaine proposée par Hollywood y entre singulièrement en résonance avec les réactions des Etats-Unis depuis le 11 septembre. Independance Day, Armageddon et Deep Impact sont les trois succès les plus récents dans le genre catastrophe. Le premier décrit une invasion d’extra-terrestres vraiment très méchants. Les deux autres ont pour scénario l’arrivée de deux météorites géantes qui pourraient bien détruire la planète si ?
Dans son article, Laurent Guido considère que les trois crises sont résolues de manière similaire par l’affirmation du pouvoir en place qui montre sa capacité à gérer la situation. Bien que le problème soit planétaire, ce sont les Américains et eux seuls qui trouvent les solutions. Le contrôle de la planète par le pouvoir étasunien est clairement légitimé. Dans les trois films, les médias sont de simples relais aux informations officielles. Ils ne remettent pas en cause la version gouvernementale et acceptent l’autocensure. Une partie de Deep Impact se situe dans une salle de rédaction où l’imposition de la loi martiale ne fait l’objet d’aucune discussion au nom du patriotisme.
Les populations civiles ne sont montrées que sous la forme d’une foule passive ou paniquée. Dans les trois cas, la figure présidentielle est centrale ce qui permet à l’auteur de parler d’un cinéma « patriarcal ». Deux séquences retiennent l’attention. Dans Armageddon, le départ des astronautes qui vont faire sauter la météorite est entrecoupé avec le discours présidentiel, des images de l’Amérique profonde, des scènes symboliques en Europe et dans le monde (un café à Paris, une foule devant le Taj Mahal) et la bannière étoilée. Dans Independace Day, lors de son discours final le président explique que, le 4 juillet sera désormais la fête de la liberté du monde entier et pas seulement celle des Etats-Unis.

Morale standard

Ces films proposent tous la même morale : l’individu est là pour défendre sa famille ou se réconcilier avec elle. Au fond, la société américaine y apparaît moins comme une collection d’individus que comme un rassemblement de couples défendant leur existence et leurs enfants, lorsque le scénario nous montre un personnage restant à l’écart de ce cadre, c’est pour mieux expliquer, dans la bataille finale, la manière exemplaire dont il se rachètera en se sacrifiant pour la réussite de la mission.
Remarquons que tous ces films ont eu beaucoup de succès chez nous ; la presse, pas dupe, s’est moquée gentiment du patriotisme américain, mais pas trop, car après tout ce sont des films pour adolescents et la critique sérieuse les considère avec condescendance. Les populations de l’empire romain durent attendre l’Edit de Caracalla pour obtenir la citoyenneté romaine. Il nous reste à espérer que W. se montre digne de cet exemple et distribue généreusement la green card à l’humanité entière, conséquence logique des prémonitions hollywoodiennes. jg

De beaux lendemains, Histoire, société et politique dans la science-fiction, sous la direction de Gianni Haver et Patrick Gyger, Antipodes, Lausanne, 2002.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/5203 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/5203

Thématiques

En relation

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP