Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Novlangue: Quand Peugeot roule en anglais

Peugeot est une des marques françaises les plus emblématiques, un symbole national au même titre que les p’tits LU, les Pataugas ou le TGV. Cette famille franc-comtoise a essaimé ses usines de Sochaux à Mulhouse dans une bande de terrain à deux pas de la frontière suisse. On peut donc supposer que les Peugeot et l’Alsacien Jean-Martin Folz, directeur général du groupe, connaissent bien la Suisse. De la frontière de Boncourt aux usines de Sochaux, il n’y a guère plus de vingt kilomètres.
Cette proximité est sans doute à l’origine des grandes affiches que l’on voit dans nos villes vantant le cabriolet Peugeot 206 avec le slogan suivant, écrit en très gros : I love the way she takes her top off. Ce n’est donc pas un cigarettier ou un fabricant d’informatique californien faisant une campagne planétaire qui nous impose une fois de plus un slogan dans la « novlangue » d’aujourd’hui, mais Peugeot, une société issue d’un pays où la publicité en anglais est proscrite.
Dans le même ordre d’idées, le quotidien Le Temps annonçait jeudi 29 mars un projet qui semble assez vague de collaboration dans le domaine de la bio-technologie entre le canton de Genève et le Québec. Comment et pourquoi faire, hormis un coup de pub pour la promotion économique genevoise, tout cela ne semble pas très clair, mais peu importe. Ce projet entre ces deux régions francophones, dont l’une s’est rendue célèbre par sa fameuse loi 101 rendant obligatoire l’usage du français dans tous les textes officiels, les lieux publics et les publicités a été baptisé ? bio-bridge !
Depuis quelque temps, il nous semblait que l’usage abusif de l’anglais reculait sur les murs de nos villes. Il nous semble même avoir entendu des publicités en français au cinéma. Sans doute étions-nous distraits. La prochaine étape, l’ultime bastion qui va tomber sera, n’en doutons pas, la Constituante vaudoise qui va régler le problème de la devise sur le drapeau vaudois en choisissant freedom and fatherland ! jg

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/5171 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/5171

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP