Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Cinéma: Invasion américaine

Y a-t-il un appauvrissement de l’offre cinématographique française ?Lentement, insidieusement, la diversité de l’offre cinématographique diminue en Suisse romande. Certes nous n’en sommes pas encore à la situation de l’Europe du Nord où Hollywood a un quasi-monopole. Déjà en Suisse alémanique, le choix est nettement plus réduit que de ce côté-ci de la Sarine. A Zurich, le programme des films comprend 69 lignes contre ? 74 à Genève et 33 à Lausanne ! Nous parlons de lignes, car le même film peut se jouer dans plusieurs salles et une salle peut afficher plusieurs films. Les propositions sont donc nettement plus grandes dans les deux grandes villes romandes compte tenu de leur population, surtout à Genève.
Idem pour les programmes. La force du cinéma d’Outre-Jura, une tradition cinéphilique ancienne, assure une offre assez diversifiée en Suisse romande. N’oublions pas que la figure intellectuelle du critique de cinéma très largement issue de la tradition française trouva de nombreux relais en Suisse romande sous l’autorité symbolique et tutélaire de Freddy Buache qui contribua à former le goût de nos amateurs de salles obscures.
Il n’en va pas de même dans les pays de tradition anglo-saxonne ou germanique. La tradition critique y est moins marquée. Le marketing et la promotion règnent en maître. Un coup d’œil sur les programmes des cinémas de Zurich révèle d’ailleurs une grande pauvreté de l’offre avec une domination écrasante du cinéma hollywoodien avec près de 70 % des films à l’affiche alors que cette proportion est d’environ 55 % au bord du Léman.
Mais la situation dans les villes romandes et surtout à Lausanne tend à se dégrader peu à peu. Métrociné, le principal exploitant a été revendu à la société Europlex. Dans la capitale vaudoise, cette compagnie va fermer fin mai, faute de rentabilité, les deux salles historiques de cinéma « d’art et d’essai ». Un nouveau complexe de six salles tenues par un concurrent va ouvrir fin août dans une proche banlieue entre lignes de chemin de fer, abattoirs et patinoire. On nous promet une programmation qui ne sera pas uniquement basée sur les blockbuster, autrement dit les films américains à gros budget et, pas toujours heureusement, gros succès.
Pour la première fois, une campagne de promotion est orchestrée dans nos cinémas autour des Oscars qui seront remis à Hollywood le 25 mars. Des films favoris, Erin Brockowich et Gladiator, font l’objet d’une nouvelle sortie. Les distributeurs supposent donc que les cérémonies d’auto-promotion de l’industrie du spectacle californienne vont influencer le spectateur d’ici. Ce sera peut-être le cas ; après tout, chacun conduit ses stratégies commerciales comme il l’entend.
Mais il se trouve que le cinéma français, sur le modèle des Oscars de Hollywood a créé les Césars il y a une vingtaine d’années. Leur retransmission télévisée est largement suivie en Suisse romande. Les artistes récompensés sont bien connus du public. Les films primés font l’objet d’une promotion abondante sur les chaînes françaises et donc par ricochet en Suisse romande et ressortent généralement dans les salles de nos voisins, mais pas dans les nôtres. Il serait d’ailleurs assez aisé de faire une liste des films français abondamment médiatisés lors de leur sortie hexagonale, attendus avec intérêt par les cinéphiles romands et jamais diffusés ici.
Les professionnels, distributeurs et exploitants, privilégient donc clairement le cinéma américain. C’est le souhait du public à qui de toute manière on ne laisse guère le choix. Tout ça c’est du cinéma direz-vous, de la distraction, ce n’est pas très important. A la fin de la Seconde guerre mondiale, avant même le plan Marshall, les Etats-Unis ont signé des accords très contraignants avec la plupart des pays d’Europe, obligeant les distributeurs à acheter et à diffuser leurs films. Ces faits sont mal connus. Nos amis américains voyaient loin. Nous adorons le cinéma américain. Il fait partie de nos mythes et de notre histoire. Mais ne soyons pas dupes. La fin de la diversité des images serait aussi une menace sur nos libertés. jg

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/5169 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/5169

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP