Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Politique hospitalière vaudoise: Le Brassus et le Chuv

Le peuple vaudois vote le 24 septembre sur l’initiative baptisée « Pour des hôpitaux de proximité ». L’enjeu est simple. Le Conseil d’Etat, responsable de la planification hospitalière, veut concentrer les lits de soins aigus sur un nombre réduit d’établissements.
Les initiants veulent donner au Grand Conseil la responsabilité de la politique sanitaire du canton dans l’espoir évident de voir chaque élu défendre « son » hôpital et d’en rester ainsi au statu quo. La victoire du camp gouvernemental est loin d’être assurée.
Il est aujourd’hui des mots dont la simple énonciation vaut brevet de modernité. Il en va ainsi de « réseau », utilisé à toutes les sauces et surtout dans le domaine de la santé. On ne peut que féliciter le Conseil d’Etat de ne pas s’être laissé embarquer dans un charabia à la mode dans sa brochure explicative, mais on peut regretter qu’il n’ait pas traité de l’insertion des établissements sanitaires vaudois dans les réseaux de communications. Cet oubli marque un fâcheux cloisonnement de la pensée. Les hôpitaux sont sur un territoire avant d’être sur une carte.
Avec l’achèvement du réseau autoroutier en 2004, les huit hôpitaux capables d’accueillir des urgences graves, seront tous à proximité d’une sortie d’autoroute. La densité de ce réseau et les trajets de liaison domicile/autoroute sont si brefs qu’il n’est pratiquement pas d’immeuble du canton à plus de 25 minutes de l’un de ces hôpitaux par une ambulance enclenchant feux et sirènes. Le temps de parcours entre Le Brasssus dans la vallée de Joux et l’hôpital de St-Loup près d’Orbe n’est guère plus long. Un habitant d’Ouchy, de Renens ou de Chavannes met probablement plus de temps pour se rendre au CHUV aux heures de pointe qu’un citoyen de Moudon dont l’hôpital est condamné à perdre ses lits de soins aigus.
La notion subjective de proximité est également fortement mise à mal par l’usage de plus en plus massif des téléphones portables. Lors d’une hospitalisation en urgence, ce sont les premières heures qui créent la plus grande désorientation, l’affolement chez les proches et la sensation de mise à distance. Si le patient est en mesure de s’exprimer, ce qui est heureusement le cas dans la très grande majorité des situations, les mobiles permettent de garder le contact et d’éviter le sentiment de perte. Dans les autres situations, il s’agit d’emmener le malade là où les moyens techniques permettent de le sauver et peu importe la distance.
En fait la notion même de proximité est profondément subjective et son évolution récente constitue le meilleur argument contre l’initiative, bien davantage que l’invocation de la sécurité des patients qui peut être défaillante dans n’importe quel hôpital, si prestigieux soit-il. jg

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/5144 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/5144
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Faire un don avec Twint

Don de CHF 50.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don de CHF 100.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don libre avec Twint

Thématiques

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP