Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Consommation: Le retour de la fée verte

Les requins de la finance, tout le monde l’a vu au cinéma, portent des bretelles et sniffent une ligne de coke lorsque le stress est trop intense. Et bien c’est fini, la cocaïne n’est plus à la mode, place à l’absinthe. Le cartel de Cali a fait son temps, voici venu le temps des Francs-montagnards.
La chute du mur de Berlin n’est pas étrangère à ce phénomène. La Tchécoslovaquie n’a jamais interdit la fée verte, contrairement à la plupart des pays d’Europe ; et même si la production est limitée, de nombreux touristes y ont, semble-t-il, goûté. Selon Fortune du 8 octobre 99, des Américains de retour au pays ont aisément trouvé sur Internet des sites tchèques de vente d’absinthe. L’entrée de cette liqueur aux États-Unis s’est révélée assez facile, en tout cas pour l’instant.
Il faut dire que la thujone, la substance qui est responsable des dégâts neurologiques provoqués par l’absinthe, n’est pas interdite outre-Atlantique comme drogue ou produit dangereux, mais comme additif alimentaire, ce qui ouvre la voie à bien des interprétations. Et pour ça on peut faire confiance aux avocats américains ! Fortune donne d’ailleurs ouvertement le nom d’un citoyen américain, ancien volontaire du Peace Corps en Europe de l’Est, aujourd’hui établi à Prague, qui expédie 3500 bouteilles par mois, essentiellement aux États-Unis et en Grande-Bretagne.
Les Cüpli de champagne des branchés zurichois sont donc dépassés. A Manhattan, on s’éclate ouvertement à l’absinthe. Cette bible du capitalisme américain qu’est Fortune ne s’est d’ailleurs jamais caractérisée par une pruderie excessive, et, loin de s’indigner vertueusement, le journal signale seulement qu’il faut éviter de trop en boire, car à dose élevée c’est vraiment dangereux ?
José Bové et Fernand Cuche tiennent là leur revanche. La malbouffe cède du terrain au cœur même du capitalisme mondial. Un bon vieux produit européen enraciné dans l’histoire et le terroir y triomphe. Qui a dit que la victoire de MacDo était inévitable ? jg

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/5114 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/5114

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP