Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Tourisme en Suisse: Portrait de voyageurs

La réalité économique décrite sous le nom de « tourisme » est-elle si évidente ?
Voyage sous la surface des chiffres.

Le mot « tourisme » est un faux ami. Dans le langage courant, il évoque un voyage d’agrément. Selon les règles de l’organisation mondiale du tourisme (OMT), toute personne qui franchit une frontière dans un autre but que l’immigration est un touriste. Les dépenses des frontaliers en Suisse, tout comme celles de l’homme d’affaires qui arrive le matin pour repartir le soir sont prises en compte lorsque la presse parle de la balance touristique de notre pays.
Nous sommes donc dans le règne du flou et des supputations, tant il est vrai qu’une partie de ces dépenses n’est que des estimations. En fait, plutôt que de tourisme, il vaudrait mieux parler de dépenses de séjours (les transports ne figurent pas dans les dépenses dites touristiques). Or celles-ci représentent, sur la période 1985-1995) le secteur économique mondial dont la croissance est la plus forte. Pendant cette période, les exportations de biens et de services ont progressé de 10,4 % par an, les services seuls de 11,5 % et le tourisme international de 13 %.
Dans le cas de la Suisse, le solde habituellement positif de la balance touristique ne cesse de fondre. Il est de 1,4 milliard de francs en 1997, soit une diminution de 40 % depuis 1995 (11,5 milliards de recettes pour 10,1 milliards de dépenses). Ici aussi attention aux faux amis. Il s’agit de la balance internationale : dépenses des étrangers en Suisse et dépenses des suisses à l’étranger.
Il convient de remarquer qu’aucune statistique ne permet de distinguer, même approximativement, les voyages professionnels des voyages d’agrément. Une telle différenciation serait pourtant du plus grand intérêt. On sait que l’hôtellerie bénéficie depuis 1996 d’un taux réduit de TVA. Il ne nous surprendrait pas que les principaux bénéficiaires soient les hôtels « d’affaires » dont le taux de remplissage dépend de la conjoncture plutôt que du niveau d’un impôt et pour qui la réduction de la TVA représente une sorte de prime automatique. Mais une pudique obscurité semble régner autour de ce thème délicat ? jg

Source : Karl Koch, « Le tourisme Suisse sur le marché mondial » in La revue de politique économique, 10/98.

Comparaison entre tourisme international et intérieur 1993
Pays, % des nuitées indigènes

Allemagne, 89 %
Suède, 81 %
Finlande, 77 %
Pays-Bas, 69 %
Italie, 67 %
France, 58 %
Belgique, 51 %
Suisse, 51 %
Grande-Bretagne, 47 %
Espagne, 44 %
Portugal, 43 %
Autriche, 26 %
Grèce, 25 %

Dans cette perspective, la part des indigènes dans les nuitées constitue une statistique intéressante mais difficile à interpréter, d’autant qu’elle est assez ancienne. La forte proportion de ces nuitées en Allemagne, en Suède ou en Finlande pourrait faire penser que le tourisme d’agrément en provenance de l’étranger est assez faible dans ces pays, alors qu’il est prédominant en Grèce. Mais comment interpréter les chiffres de l’Italie où la part des voyageurs locaux est prédominante sans parler du résultat de l’Autriche dont les hôtels ne reçoivent qu’un faible pourcentage d’indigènes. Une meilleure politique touristique passe sans doute par une connaissance fine des différents flux de voyageurs plutôt que par le marketing des offices du tourisme trop souvent relayé avec complaisance par la presse quotidienne.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/5080 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/5080
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP