Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Suisse-Europe : 25 septembre: fin du nombrilisme

La Suisse est au cœur de l’Europe. Cette affirmation fait partie de nos certitudes anciennes, enseignées et vécues. Parce que la Suisse est le château d’eau de l’Europe : du Rhin (Vater Rhein), du Rhône (la grande invitation), du Tessin qui arrose les plaines lombardes où les Suisses descendaient affronter les armées des grandes puissances. Même le Danube, sans l’Inn, ne serait ce qu’il est.
La Suisse, gardienne des cols alpins, dont l’importance stratégique était telle que seul, un petit pays, neutre, pouvait en avoir la garde. Tellement au centre qu’en Suisse sont parlées les langues de nos grands voisins ; français, allemand, italien, langues nationales.
L’élargissement de l’Union européenne remet en cause ce nombrilisme. Par le nombre déjà. Certes Chypre, Malte, les pays baltes sont des petits pays périphériques. Mais ces jeunes nations démontrent que l’appartenance à l’Europe ne se juge pas seulement historiquement à l’ancienneté et géographiquement à la proximité du centre. Les pays de l’Europe centrale (Hongrie, Tchéquie, Slovaquie, Slovénie) et la Pologne ripent l’Europe à l’est et son centre se situe désormais quelque part en Autriche ou en Allemagne.
La votation du 25 septembre nous oblige à prendre conscience de cette nouvelle donne géo-politique. Ce vote a une vertu pédagogique. Il nous demande de reconnaître comme voisins européens des pays qui ne sont pas des voisins de frontières. Il nous sort de notre réduit montagneux, de notre château d’eau pour découvrir des horizons plus vastes. Le mur est tombé en 1989. Il est temps d’en prendre note. D’où des résistances qui ne se limitent pas à la peur de la concurrence salariale. D’où des refus de reconnaître la perte de cette position centrale. Mais aussi la vertu de ce vote, au-delà des enjeux économiques : remettre en cause nos mythes. Nous ne sommes plus le cœur de l’Europe. Salutaire correction de notre nombrilisme. ag

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/4742 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/4742

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP