Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Fiscalité vaudoise : Des chiffres et des êtres

Deux chiffres, références du débat politique vaudois sur l’assainissement des finances cantonales : quarante-cinq millions et 6,3 milliards. Quarante-cinq millions, ce sont les recettes nouvelles, impôts ciblés sur les classes aisées, votés par le Grand Conseil et objet d’un référendum de la droite. Quant aux 6,3 milliards, ils représentent, comme une toile de fond, le total du budget vaudois.
La disproportion est telle entre les gouttes d’eau des millions et la mare des milliards que la droite s’en sert comme d’un argument pour contester l’utilité de cet apport fiscal. Tout budget, fait-elle remarquer, malgré ses postes fixes et sa rigidité, n’est jamais entièrement dépensé jusqu’aux derniers centimes. Or 1% du budget vaudois, c’est soixante millions. Dès lors, à quoi bon ?

La prime au méga
Quand les chiffres sont privés de leurs références concrètes et manipulés pour eux-mêmes, le plus grand l’emporte non seulement en nombre mais aussi en prestige. C’est un stimulant puissant de centralisation. Entendant que dans un petit canton, quatorze millions d’économies créent un psychodrame politique, certains sourient. Qu’est-ce que quatorze millions, comparés aux variations de l’impôt fédéral sur les bénéfices ? Ou encore, les efforts douloureux d’une petite université paraissent dérisoires en regard des moyens et des marges de manœuvre des Ecoles fédérales.
Parce qu’ils sont abstraits, les grands chiffres encouragent de surcroît un débat politique verbal, sans contenu concret. Sur six milliards, on peut faire des économies. Lesquelles ? Pas besoin de préciser, plus le champ est grand, plus il est facile de glaner.
Les grands chiffres abstraits déshumanisent la politique. Il faut savoir ce que signifient mille francs d’impôts sur le revenu d’un contribuable très modeste pour redonner un sens concret à la dépense publique. Il faut savoir ce que signifie être deux dans une chambre d’EMS pour apprécier la portée d’une mesure d’économie.

Le choix vaudois
Le Conseil d’Etat vaudois s’est fixé comme objectif de législature l’assainissement des finances pour redonner au canton sa capacité d’investir. Sa cohésion s’est affirmée à cette épreuve. Pour 2005, il a choisi deux tiers d’économie et un tiers de recettes nouvelles. Sa formule tient compte de la répartition politique : les départements les plus lourds et les plus exposés aux restrictions sont tenus par des socialistes. Ce qui implique une contrepartie. En l’occurrence, quarante-cinq millions de recettes ciblées.
Cette politique concrète, équilibrée, mérite d’être confirmée. Les quarante-cinq millions en jeu représentent le tiers du déficit des comptes. En priver le canton, c’est retarder l’assainissement et réactiver un affrontement gauche-droite, là où il a été surmonté. ag

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/4711 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/4711

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP