Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Philippe Bieler : Politique, autrement

La Constitution vaudoise, en portant à cinq ans la durée d’une législature, donne une norme pour le mandat des magistrats: deux fois cinq font dix. La législature de quatre ans incitait au triple mandat: trois fois quatre font douze. En abandonnant le pouvoir après dix ans, Philippe Bieler a pris une décision plus conforme à l’esprit de la loi fondamentale qu’insolite. En dix ans, cette durée fut suffisante pour que les épisodes gouvernementaux fussent d’un intérêt dramatique et politique soutenu. Il est déjà un des derniers participants au gouvernement à majorité de gauche qui quitte la scène politique.
Un magistrat, c’est un bilan et un style. Le bilan doit faire la part du volontarisme politique et des aléas conjoncturels favorables ou défavorables. Philippe Bieler verra son nom associé historiquement au M2, qu’il a porté avec le succès que l’on sait, mais après un incroyable ballottage politico-financier. C’est aussi par son style qu’il a marqué son passage au Conseil d’Etat. Ce style se caractérise par une absence de concessions aux stéréotypes politiques, mais sans rupture ni provocation. Philippe Bieler n’était pas homme de cantine, le verre levé, l’éloquence faite de bons mots attendus et de références patriotiques obligées. Il appartient à une autre filière et à une autre filiation, plus intellectuelle, plus émaciée, pastorale ou professorale, plus recueillie qu’extravertie. Et sa manière fut de la vivre sans distance méprisante. Son engagement, en politique, va plus loin qu’un esprit de conciliation dont on lui reconnaît à juste titre le mérite. C’est une tolérance naturelle qui est tout autre chose que la gentillesse, car elle peut être faite aussi d’un refus de concessions complaisantes. Philippe Bieler s’est imposé par son authenticité. Ce que le peuple et les électeurs ont reconnu. Il a démontré que la démocratie savait être, sans préjugés, pertinente.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/4588 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/4588

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP