Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Les patrons clandestins

Le débat aux Chambres fédérales sur le sort des réfugiés et des clandestins n’a rien apporté. La conseillère fédérale Ruth Metzler a placé son topo, si convenu que chaque auditeur avant qu’il soit lu à la tribune en connaissait déjà la copie conforme : pas de porte grande ouverte, pas de prime à l’illégalité, octroi cas par cas de permis humanitaires selon des critères rigoureux, durée du séjour n’étant pas à elle seule déterminante. Le seul enjeu était la marge d’appréciation pouvant être laissée aux cantons. Le refus a été catégorique. Donner une plus grande compétence aux Chambres, ce serait, dans un pays de libre circulation, autoriser des politiques cantonales d’immigration. Inconcevable.
Et pourtant, c’est sur le terrain que se juge l’intégration qui justifie une mesure de régularisation. Quand les voisins, les collègues de travail, l’instituteur ou le syndic viennent apporter leur soutien, c’est que l’immigré a trouvé sa place naturelle. Ils ne sont pas seulement témoins, ils sont juges d’une acceptation sans rejet, mieux que le fonctionnaire qui travaille sur dossier. Et cette sensibilité peut varier d’un canton à l’autre pour des raisons qui tiennent à l’histoire et aux mœurs. Pourquoi ne pas le reconnaître quand elle joue en faveur de l’immigré ?
En revanche la position des cantons est faible quand ils évoquent les nécessités de l’économie. Il est avéré que certains secteurs, hôtellerie, restauration, bâtiment, agriculture trouvent un appoint dans le travail clandestin. Or l’Etat cantonal le tolère avec hypocrisie comme une politique du moindre mal : premièrement cela rendrait service aux patrons et deuxièmement aux clandestins qui, s’ils étaient repérés, risqueraient l’expulsion. Fermer les yeux, c’est faire deux heureux.
En réalité l’exploitation de travailleurs placés dans une situation telle qu’ils ne peuvent faire valoir leurs droits est inacceptable. C’est « l’armée de réserve» qui permet de faire pression sur les salaires et de maintenir en l’état des professions qui devraient être revalorisées et socialement reconsidérées. Mme Metzler ne veut pas donner de prime à l’illégalité, mais ne voit-elle pas que cette prime existe déjà, au profit de l’employeur ? Son sens du droit est borgne.
L’assainissement du marché en collaboration avec les syndicats et les organisations patronales implique que les clandestins découverts ne soient pas sanctionnés par une expulsion, et aussi que les employeurs soient tenus de respecter les contrats collectifs et les charges sociales. La sous-enchère salariale est non seulement une forme de concurrence déloyale, mais elle crée un appel d’air à l’immigration en offrant du travail dévalorisé.
S’il y a des travailleurs clandestins, qui préoccupent Mme Metzler, c’est qu’il y a des patrons clandestins qui ne préoccupent pas Mme Metzler. Il faut régulariser et les uns et les autres, le mot régulariser n’ayant pas le même sens pour le patron et pour le travailleur clandestin. AG

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/4482 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/4482

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP