Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Armée XXI: Les sens dessus dessous militaro – civils

Service militaire, service civil : consacrer une part obligatoire et modeste de sa vie active à une cause nationale est fondamental.

La bataille imprègne tellement l’imaginaire individuel et collectif que notre vocabulaire de base en est marqué. Avec, vu les spécificités militaires helvétiques, des régionalismes. L’approche verbale est aussi utile que le débat sur l’artillerie tractée ou les hélicoptères anti-chars.

Service et milice

Le service public est à l’ordre du jour. Faut-il, demandent certains, préciser son sens et parler du service du public ? Mais le service quand il est militaire se suffit à lui-même. On dit tout simplement « il a fait son service », soit l’école de recrues (formule qui ne figure pas dans le français standard), soit les cours de répétitions (même remarque). Le service, ainsi compris, ne consiste pas à satisfaire le public. Au contraire, il traduit le temps, obligatoirement consacré par le citoyen à sa formation de défenseur du pays. On n’est pas servi, on sert.
Ce service exprime quelque chose de plus que le seul maniement des armes. Raison pour laquelle à côté de militaire a été créé le terme de milices. Ce sont des forces supplétives, mais de celles où l’on s’engage. Le milicien a marqué dans un sens positif ou négatif, la guerre d’Espagne ou la collaboration. Plus civilement engagé, le militant. L’église des fidèles se veut militante, avant que par laïcisation, les militants incarnent, à gauche surtout, les partisans les plus dévoués. En Suisse, à côté du militaire l’esprit de milice est cultivé. Il s’oppose à la professionnalisation. Il entretient l’esprit de service (sans adjectif). La question de savoir si le citoyen doit consacrer une part modeste de sa vie active, gratuitement et obligatoirement à un service, celui de l’apprentissage des armes ou toute autre cause nationale, est donc fondamentale. L’idée de service mérite d’être approfondie, élargie, conservée.

Front-arrière

C’était l’humour presque noir des soldats de la guerre des tranchées, de lancer la formule « pourvu que l’arrière tienne ». Depuis, l’aviation et les missiles à longue portée ont fait sauter la notion de front et d’arrière. Tout site est exposé : les centres de communication, d’information, de ravitaillement. Cette analyse est marquée, en Suisse, par la polémique sur le réduit. Selon le rythme de balancier des générations, on reproche aujourd’hui au Général Guisan d’avoir, en concevant et en construisant le réduit alpin, abandonné ou exposé délibérément la population du plateau et des villes. Comme si elle aurait été protégée d’être sur la ligne de combat ! D’où la thèse irréaliste de plus en plus affirmée aujourd’hui d’avoir la possibilité d’agir au-delà de nos frontières dans un rayon de 200 à 300 km pour que la population ne soit pas sur la ligne de front. Ainsi on pourra revenir à la guerre de 14 : pourvu que l’arrière tienne !

Soldat-civil

La formation traditionnelle du soldat (qui, étymologiquement, signifie celui qui est payé, mais la solde est mince) consiste à l’arracher à ses habitudes et à son confort de civil pour lui inculquer une endurance, une agressivité, des réflexes nouveaux. Mais la technologie pose à la défense nationale des questions qui ne sont plus celles de la formation du fantassin ou de l’artilleur. Les pannes informatiques comme celle récente de Swisscom révèlent la fragilité de notre société informatisée. Pour étudier ou parer aux risques, comment l’armée peut-elle utiliser les compétences civiles ? Alors que traditionnellement un civil était un mauvais soldat, un civil très professionnel pourrait être un indispensable auxiliaire de la défense nationale.
Pourquoi et comment servir ? Armée XXI n’engage pour l’instant qu’un débat traditionnel et routinier. ag

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/4452 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/4452
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP