Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Rappel: Sur Emmanuel Berl

Une brève de DP qualifiait Emmanuel Berl de «nègre de Pétain». Sous cette forme abrupte, la formule est injuste et disqualifiante. Berl n’a jamais rencontré Pétain dans une relation de travail; il appartenait à la bourgeoisie juive, apparenté à Bergson, et de manière plus lointaine à Proust; on voit mal comment en tant que Juif il aurait pu travailler pour la «révolution nationale» légalisant l’antisémitisme.
Il est exact que Berl a rédigé deux discours de Pétain au moment de l’armistice. Et la phrase fameuse «Et je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal» est de Berl. C’était le 22 juin 1940. Pétain était président d’un gouvernement de coalition, dont faisaient partie les socialistes; c’était encore la IIIe République, à Bordeaux, et non pas à Vichy. Si Berl fréquentait de si près le monde de la IIIe République, c’est qu’il fut pendant quatre ans le fondateur et le rédacteur en chef de Marianne, l’hebdomadaire de gauche lancé par Gallimard et qui devait être le pendant de Candide et Gringoire à droite. D’autre part, Berl fut, avec conviction, partisan des accords de Munich, événement qui redistribue les affinités politiques.
Son interview par Patrick Mondiano1 en 1976 est un des témoignages les plus libres sur le monde politique et littéraire d’avant-guerre. Emmanuel Berl a été fondamentalement marqué par la guerre de 1914, qu’il a fait pendant deux ans avant d’être réformé avec croix de guerre. Il n’a jamais pardonné à la bourgeoisie nationaliste d’avoir accepté et, idéologiquement, imposé cette hécatombe inouïe et de n’avoir pas su trouver le chemin d’une paix raisonnable. Et même si l’Union européenne est la leçon tirée tardivement de ce désastre (Mitterrand et Kohl se donnant symboliquement la main à Verdun), il n’est pas certain, aujourd’hui encore, que la révision historique et idéologique de la guerre de 14 ait été entreprise en profondeur. ag

1Emmanuel Berl, Interrogatoire par Patrick Modiano, suivi de Il fait beau, allons au cimetière, Gallimard 1976.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/4419
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/4419 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP