Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Université de Lausanne: Conviction et frustration

L’Université de Lausanne va perdre son universalité. Mais comment redéfinit-elle sa vocation ? Quelle est sa nouvelle ambition ?

Il y a le débat classique sur le rôle de l’Université ; il mérite d’être maintenu ouvert en permanence, car les conditions sociales, démographiques, financières se modifient et incitent au réexamen. En une certaine mesure, le projet du pôle lémanique, liant les Universités de Genève, de Lausanne et de l’EPFL est une conséquence concrète et heureuse de ces remises en question. Pour avoir voulu initier personnellement, et au temps où j’étais en mesure de le faire, le rapprochement des sections de chimie de l’Université de Lausanne et de l’EPFL, et pour avoir mesuré les résistances que suscitait cette démarche, venues aussi bien des responsables politiques que du rectorat, je mesure l’évolution et je m’en réjouis.
L’objection quasi doctrinale qui m’était faite à l’époque, c’est que l’Université, si elle veut mériter son titre d’« universelle » et s’inscrire dans la tradition de l’université dÔHumboldt, doit couvrir toutes les branches du savoir, cette universalité ne s’exprimant pas seulement dans la diversité des enseignements, mais par la réunion des professeurs en un seul corps . Si la concentration du savoir n’était plus possible en une seule tête, comme celle du Pic de la Mirandole, du moins devait-elle se retrouver dans l’institution, et son Sénat où les têtes spécialisées délibèrent en commun et ne font qu’un. Sous la pression des nécessités financières, cette universalité-là saute ; exit de l’UNIL la chimie et la physique ; le lieu de tous les savoirs ne sera plus organique, mais géographique, tous étant réunis dans des espaces proches.

La recherche vient après, comme un couronnement et un stimulant

Cet abandon de l’universalité concerne Vaud et non pas Genève. On est donc en droit d’attendre de l’UNIL une redéfinition de sa vocation. Ce n’est pas une question d’organigramme, mais une question d’identité cantonale, dont l’université est un des éléments. Le rôle, la responsabilité des facultés non entraînées dans le pôle lémanique seront d’autant plus importants ; elles disposeront, puisque l’UNIL n’a pas le droit de faire une économie en se déchargeant de la physique et de la chimie, de moyens supplémentaires. Pour quel projet ? Où est la nouvelle ambition ? Ceux qui posent la question comme Jean-Marie Vodoz dans 24 Heures n’obtiennent pas de réponse. On nous assure seulement que la génétique sera l’objet d’un accompagnement juridique, sociologique et éthique.
Si l’on s’efforce d’imaginer quelle pourrait être cette réponse, on découvre qu’elle n’est pas dans la constitution d’un projet de prestige qui pourrait être mis sur pied comme un pendant à la génomique. Si moyens supplémentaires, il y a, ils doivent être consacrés d’abord, je le crois, au renforcement de l’enseignement et des pôles existants. Mais ce choix premier apparemment modeste implique à mes yeux et une réflexion pédagogique en profondeur et une coordination à l’échelle romande. La recherche vient après, comme un couronnement et un stimulant. Encore faut-il définir quelle recherche ? Dans beaucoup de domaines, il peut s’agir de création personnelle qui exige simplement des conditions de travail propices ou des congés sabbatiques.
L’Université vaudoise peut faire d’autres choix que ceux, ici, esquissés, mais son silence n’est pas acceptable. Comment compense-t-elle la perte de son universalité ? Par quelle rénovation ? En un mot, a-t-elle un projet ? ag

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/4418 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/4418

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP