Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Succession Ogi: L’exercice du faire avec

Grandes et petites manœuvres dans la perspective de l’élection partielle
au Conseil fédéral.

Le parti socialiste a eu raison de rappeler aux autres partis gouvernementaux qu’ils avaient déclaré vouloir réexaminer la participation de l’UDC au gouvernement quand Ogi partirait. Ogi est partant, mais ils avaient oublié leur velléité de réexamen. Révélateur : ils ne tiennent pas à rejeter l’UDC dans une opposition à-tout-va qui est déjà sa perpétuelle tentation et sa pratique. Opposition que son rejet hors du gouvernement légitimerait. L’UDC avec son positionnement marqué à droite s’intègre à leur politique, les excès blochériens étant considérés comme de style plus que de fond. Le parti radical et le PDC peuvent jouer ainsi une partition plus centriste par contraste tout en maintenant une nette orientation. Pourquoi se mettraient-ils en situation de dépendre plus nettement de la gauche pour des majorités claires ? Pourquoi s’exposeraient-ils au risque de voir les deux ailes, sur certains sujets, s’allier objectivement (rappelons-nous du précédent sur la mission de la Banque nationale). Les partis bourgeois ne rejetteront donc l’UDC que si ce parti franchissait la ligne rouge. Il s’en est bien gardé sur les bilatérales. Quant à l’adhésion à l’Union européenne, elle n’est pas une priorité des partis bourgeois.

Alternative

Si la question doit être posée et débattue, la manière dont le parti socialiste l’a fait a été mal comprise. Franco Cavalli parle trop vite. Qu’est-ce que cette manière d’offrir un siège supplémentaire aux radicaux (ou au PDC) ? Si c’est sincère, le renforcement du pouvoir radical n’est pas pour les socialistes mobilisateur. Si c’est une astuce, elle est grosse.
Reste le choix du futur conseiller. Les partis, quels qu’ils soient, ont le choix entre deux tactiques. Choisir un candidat très représentatif que l’UDC ne puisse renier quand il aura à assumer ses responsabilités gouvernementales, ou bien choisir un candidat très indépendant à l’égard de Blocher et tenter d’accentuer les divisions internes de l’UDC. Quel que soit le choix, la capacité à travailler collégialement et loyalement sera la qualité première requise. ag

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/4408 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/4408

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP