Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Aménagement du territoire: Comment éliminer une verrue du paysage ?

Le cas des moulins de Rivaz.

Que faire de l’énorme bâtisse, six étages, des moulins de Rivaz, verrue en plein Lavaux ? Ils sont aujourd’hui désaffectés. L’histoire va vite. Dans les années soixante encore, Coop faisait pression sur l’autorité politique pour que soit autorisé un agrandissement.
Il est question aujourd’hui d’utiliser le volume bâti pour en faire des logements de haut standing. La visée est certainement illégale ou alors les restrictions fortes adoptées après le succès de l’initiative « Sauver Lavaux » ne seraient plus appliquées. Car la création de logements impliquerait un nouveau plan d’affectation, non recevable.
Faut-il conserver ces bâtiments comme signe historique d’une industrialisation qui utilisait même l’énergie des torrents se déversant dans le lac? Que quelque chose en garde la trace visible, soit, mais une telle emprise permanente dans cet espace unique ne peut être justifiée par l’histoire. Le cas est un cas évident: celui d’une réversibilité, d’un retour au statut ante.
Qui paiera? Le coût a deux volets. La valeur des bâtiments d’abord. Elle est nulle ou équivalente à celle d’un dépôt. La valeur de vente ne peut se calculer que sur cette base. Si le propriétaire tient compte des coûts d’entretien, il ne peut que souhaiter se débarrasser pour des francs très symboliques de ce fardeau. Reste la démolition. Le propriétaire évidemment n’y est pas tenu, à moins que l’état de délabrement permette de l’exiger. La collectivité pourrait, vu l’importance du site, en assumer les frais.
Le cas de Rivaz, s’il est exemplaire, n’est pas unique. On recense des villas en plein vignoble, des villas en pleine crête. Lorsque l’atteinte est extrême, un fonds dans la comptabilité de l’Etat devrait assurer les opérations d’assainissement. Il serait facile à constituer au bouclement des comptes, lors de rentrées exceptionnelles de l’impôt sur les gains immobiliers. La réversibilité des erreurs les plus lourdes de législation antérieure pourrait être ainsi assurée sans que les corrections apparaissent comme extraordinaires. Et peu d’investissements de l’Etat auraient un effet aussi visible. ag

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/4369 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/4369

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP