Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Naturalisations: Emmen n’est pas en Carinthie

Le vote du peuple sur les candidatures à la naturalisation aboutit à un débordement raciste. Or, ce qui se passe à Emmen nous concerne directement. Et il faut le faire savoir.

Avec résolution, donc avec détermination. Mais parfois les résolutions sont belles, c’est-à-dire feu de paille, belles comme celles du premier jour de l’an. Les assemblées politiques ont contribué à ce glissement sémantique du mot. Les textes qu’elles votent, quand ils n’ont pas force de loi et qu’ils ne sont pas contraignants, sont des résolutions, c’est-à-dire des prises de position ou des états d’âme. Citation (comme on dit dans les dictionnaires) : le Grand Conseil de la République et Canton de Genève a voté une résolution. Quand un problème est hors de notre portée, mais que l’on « veut faire quelque chose », et que, impuissants, l’on éprouve le besoin d’agir, alors avec sincérité, pour soi-même et pour la galerie, on vote une résolution. Citation : la Constituante du Canton de Vaud a voté une résolution.

Dans ce berceau helvétique

L’Autriche, que l’on sache, n’a pas commis d’actes que la morale internationale réprouve. Mieux vaut prévenir, certes, ou avertir. En revanche, ce qui se passe en Suisse même, à Emmen, est une xénophobie accomplie, quoique légale. Alors que beaucoup situeraient avec hésitation la Carinthie sur la carte, personne n’ignore où se trouve le canton de Lucerne, troisième des cantons suisses cités à l’article premier de la Constitution. Or ce qui se passe à Emmen, dans ce canton de Lucerne, que baigne le lac berceau de l’helvétisme, est tout simplement indigne. Dans une communauté comme Emmen, assez vaste pour que les liens entre habitants ne soient pas personnels, faire voter le peuple sur les candidats à la naturalisation et à la citoyenneté communale est un dévoiement de la démocratie, une mise au pilori, où le nom de famille à consonance slave, turque, kosovare devient acte d’accusation et de rejet.
Dans DP seront explorées les voies juridiques permettant de corriger cet abus des droits populaires, contraire à l’évidence à l’article 7 de la nouvelle Constitution : « La dignité humaine doit être respectée et protégée ». A ce titre, on saluera la décision du Grand Conseil genevois de recourir à l’initiative cantonale. Toutefois, indépendamment de l’activation des procédures légales, pourquoi les corps politiques ne manifestent-ils pas leur désaccord, n’expriment-ils pas leur protestation ? Le Conseil d’Etat de Lucerne, le Grand Conseil de Lucerne, la Municipalité d’Emmen, le Conseil communal d’Emmen ont une adresse. Ils sont unis à nous par le lien confédéral, par une Constitution qui précise (art. 8.2) « Nul ne doit subir de discrimination du fait notamment de son origine, de sa race, de son sexe, de son âge, de sa langue, de sa situation sociale, de son mode de vie, de ses convictions religieuses, philosophiques ou politiques ni du fait d’une déficience corporelle, mentale ou psychique ». Il est facile, pour les autorités cantonales et communales de toute la Suisse, de faire part, confédéralement aux autorités de Lucerne de leurs préoccupations et de leur désapprobation. Là, une résolution ne serait pas une bulle de savon. Elle serait l’expression d’un lien confédéral vivant. Pas une leçon de morale, mais une critique, une discussion autorisée parce que ce qui se passe à Lucerne nous concerne directement. On sait que l’UDC a demandé que cette procédure soit appliquée à Zurich même ! Le sujet est donc bien national. Et les réponses prudentes de Ruth Metzler au Conseil national sont insatisfaisantes. La protestation est toujours d’actualité. ag

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/4361 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/4361

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP