Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Aide aux médias, la suspicion et le suspens

Le feuilleton parlementaire de l’aide aux médias en ligne se poursuit. Prochain épisode, le 2 mars, au Conseil national

Photo Emmet Connoli
Photo Emmet Connoli (licence CC)

Dans son message du 20 avril 2020, le Conseil fédéral propose un «train de mesures en faveur des médias». Il comprend notamment une nouvelle loi fédérale sur l’aide aux médias en ligne (LFML), forte de cinq articles. 

Le Conseil des États avale imprudemment l’ensemble en juin dernier, le Conseil national entre en matière, mais décroche le wagon LFML du train de mesures en septembre. Retour à la chambre des cantons qui l’examine séparément en décembre. 

De son côté, la Commission des transports et des télécommunications du Conseil national multiplie les questions et demandes d’études complémentaires. Elle finit par se prononcer sur le projet de loi dans sa séance du 16 février, en vue du débat en plénum agendé pour le 2 mars prochain.

La chronologie confirme l’embarras, pour ne pas dire la méfiance, des parlementaires (DP 2296) à l’égard des médias en ligne, et même face aux plus sérieux. Ainsi le Conseil national pourrait abaisser le montant de la contribution à 60 % du chiffre d’affaires imputable, au lieu des 80 % proposés par le Conseil fédéral et acceptés par le Conseil des États.

Toutefois, il y a une perspective plus positive si l’on considère que la diversité médiatique représente un intérêt pour l’exercice de la démocratie. Le Conseil national devrait décider de maintenir la clause dite de holding: les offres de médias multiples émanant d’une même structure, dans la même région linguistique, ne pourront donner lieu qu’à une seule demande.

De quoi limiter notamment l’appétit du groupe Tamedia qui, à défaut, pourrait s’arroger la part du lion du montant de 30 millions budgété pour le financement des contributions, provenant des ressources générales de la Confédération. 

La proposition rose-verte de porter ce montant à 50 millions n’a guère de chances de l’emporter au plénum. Idem concernant l’ajout d’une septième condition à remplir pour obtenir une contribution: «les organisations et professionnels des médias s’engagent à négocier une convention collective de travail avec les associations du personnel».

Le parcours parlementaire de la LFML pourrait s’achever à la session de juin prochain. Ainsi, elle aurait une chance d’entrer en vigueur d’ici la fin de l’année.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/38462 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/38462

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP