Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Gérard A.Jaeger, de matelot-écrivain à passager du Queen Victoria

Gérard A. Jaeger, un Suisse passionné par les océans, signe Octroi de mer, mémoires et récit de voyage

Photo PurpleLorikeet
Photo PurpleLorikeet (licence CC)

La fin d’Octroi de mer de Gérard A.Jaeger présente une imposante bibliographie personnelle s’étendant sur cinquante années de recherches. L’essentiel de ses livres est consacré aux mers et aux océans, notamment à la piraterie, aux flibustiers et corsaires, aux mutins, aux naufrageurs et autres aventuriers. 

C’est aussi à cette thématique qu’il a consacré sa thèse de doctorat. Gérard A.Jaeger ne s’est pas contenté d’étudier l’histoire et l’art maritimes dans les livres. Il s’est embarqué un jour à Saint-Malo comme matelot-écrivain sur le Belem, un trois-mâts construit en 1896 pour le transport du cacao. 

Sur ce navire-école, il a appris la rude discipline régnant dans la marine à voile. Il en maîtrise d’ailleurs parfaitement le vocabulaire: «Soudain, une goélette croise notre route à trois ou quatre milles par le travers avant; elle a pris plusieurs ris dans sa grand-voile aurique. À son bord, affairés à choquer la toile et tenir le cap, son équipage… .» Ceci enchantera sans doute les lecteurs-navigateurs.

Octroi de mer est cependant un peu à part dans son œuvre. S’il relate, au début de celui-ci, ses expériences marines et le contenu de ses recherches académiques ou journalistiques, l’essentiel est consacré à un tour du monde effectué en 2019 avec son épouse sur un paquebot de luxe, le Queen Victoria. Il pourrait s’agir d’un banal récit de voyage pour touristes fortunés.

Toutefois l’ouvrage présente plusieurs intérêts. À travers l’expérience de ce long voyage, l’auteur vit une quête de soi. L’évolution des rapports dans le couple, y compris dans leur plus grande intimité, occupe aussi quelques pages, comme l’avait fait Daniel de Roulet dans son livre consacré à son périple avec sa femme à travers l’Amérique du Sud. 

Le navire appartient à la prestigieuse Cunard Line. Or celle-ci a ses codes, vestimentaires et de conduite. Salle de bal, théâtre, soirée du capitaine, cocktails en abondance, «baptême» lors du passage de la ligne de l’Équateur, agrémentent le voyage. C’est un monde un peu suranné, qui a incontestablement son charme. 

D’ailleurs, Gérard A Jaeger dit clairement qu’il n’éprouve aucun goût pour les périples «sac au dos» des routards. Il a cependant emprunté, par le passé, des cargos mixtes offrant une poignée de cabines à des voyageurs intrépides, car ces navires sont chahutés par le roulis et le tangage. Lui et sa femme, qui a beaucoup navigué dans sa jeunesse, gardent le souvenir de terribles tempêtes.

Mais l’intérêt principal d’Octroi de mer est ailleurs. À propos de chaque escale – et il y en aura trente-trois réparties dans vingt-cinq pays – l’auteur utilise ses connaissances géographiques et historiques pour présenter de courts récits vivants. 

Par exemple, sur Southampton plane l’ombre du Titanic et du plus célèbre naufrage de l’Histoire. Les îles du Pacifique lui permettent de rappeler le souvenir de l’écrivain Robert-Louis Stevenson, auteur de L’Île au trésor, et du capitaine James Cook. 

Jaeger évoque aussi des mythes fameux, comme ceux du Triangle des Bermudes ou des sirènes et tritons. Les considérations sociologiques ne sont pas non plus absentes. Notamment lorsqu’il dénonce les pavillons de complaisance et leurs conséquences sociales pour un personnel soumis à un véritable esclavage moderne.

L’auteur montre la dégradation des sites naturels, en particulier à Bali, où les feuilles de bananiers biodégradables ont été remplacées par les emballages en plastique. Comme lui, nous avons été le témoin attristé, à Nha Trang au Vietnam, d’une ville complètement défigurée, que nous avions connue comme une plage idyllique bordée de bungalows et de petits hôtels. 

À propos de Hong Kong, Gérard A. Jaeger rappelle qu’il avait assisté, en 1997 comme journaliste, à la passation des pouvoirs entre le Royaume-Uni et la Chine. Ses prédictions d’alors sur la mainmise impitoyable de Pékin sur l’îlot se sont révélées exactes. Dans un autre ordre d’idées, il s’en prend à certains touristes qui, lors de visites telles que celle d’Alcatraz, terrible lieu de souffrance humaine, se croient dans un parc d’attractions.

Cela dit, un tel voyage en paquebot de luxe autour du monde n’est pas sans poser certaines questions. Et d’abord écologiques. Mais aussi d’ordre culturel. Qu’apportent vraiment ces sauts de puce d’un pays à l’autre, d’une courte escale à l’autre? 

L’évocation du Sri Lanka en fournit un bon exemple. L’auteur n’a rien vu du pays, à part Colombo, qui n’est absolument pas représentative de l’île, dont nous avons parcouru pendant trois semaines les beautés naturelles. Reste le récit d’un voyage qui fait (parfois) rêver, ce dont nous avons bien besoin en cette période de post-confinement…

Gérard A.Jaeger, Octroi de mer, Vevey, Éditions de l’Aire, 2020, 303 p.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/36869 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/36869
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Faire un don avec Twint

Don de CHF 50.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don de CHF 100.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don libre avec Twint

Thématiques

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP