Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Crise démographique et crise de la croissance

Les faiblesses d’une approche purement économique du vieillissement de la population

Photo Guillaume Lardier

Le vieillissement accéléré de la population met en danger la prospérité du pays. Le Secrétariat à l’économie (Seco) lance ce cri d’alarme et appelle à travailler plus.

En s’appuyant sur quatre études qu’il a commandées, le Seco prévoit un ralentissement de la croissance économique au cours des prochaines décennies. Une croissance qui pourrait fondre de moitié et un PIB par habitant qui diminuerait de 11% à l’horizon 2065. Seuls les secteurs de la santé, de l’hébergement médico-social, de l’action sociale et des pharmas créeraient encore de la valeur ajoutée.

Les experts constatent une corrélation significative entre la structure démographique et le niveau de bien-être. Pour remédier à cette dégradation, ils ne voient qu’une issue: travailler plus. En clair retarder l’âge de la retraite, encourager les retraités à poursuivre une activité rémunérée, faciliter la compatibilité entre vie active et famille de manière à attirer plus de femmes sur le marché du travail, recourir à l’immigration.

La NZZ commente l’information de manière dramatique en parlant du vieillissement comme d’une «bombe à retardement» que ni l’opinion publique ni les autorités ne semblent vouloir désamorcer. Or la situation est grave, poursuit le quotidien zurichois. Car seule la croissance économique pourra assurer le financement de la prévoyance vieillesse et des prestations sociales. Faute de quoi la pression fiscale ne pourra que s’alourdir, tout comme la quote-part de l’Etat, une perspective effrayante pour ce défenseur des valeurs libérales.

Des raisons suffisantes pour prôner une élévation de l’âge de la retraite, comme le préconise d’ailleurs l’OCDE dans son dernier rapport sur la Suisse et les Jeunes libéraux-radicaux avec leur initiative populaire.

Travailler plus et plus longtemps pour garantir la croissance économique, garante de notre bien-être et de notre prospérité? Le PIB, étalon présumé de la prospérité, mesure la valeur des biens et services auxquels on peut attribuer une valeur marchande. Y compris donc ceux qui ne contribuent en rien à notre bien-être: ainsi des accidents de la circulation qui pèsent lourdement sur l’intégrité physique des personnes, mais contribuent – frais de carrossiers et hospitaliers – à gonfler le PIB; ainsi de la multiplication des prestations médicales dont on sait que près d’un tiers se révèle inutile, voire dangereux.

Mesurer la prospérité à la seule aune du PIB revient donc à additionner des produits hétéroclites, qu’ils contribuent ou pas au bien-être des individus. Et à ignorer ceux qui ne revêtent pas une valeur marchande, quand bien même ils se révèlent essentiels à ce bien-être, comme le travail domestique.

Cette croissance recherchée nous a certes apporté de nombreux avantages: espérance de vie prolongée, état de santé amélioré, services allégeant l’effort physique notamment. Mais elle nous a aussi conduits dans des impasses. L’accumulation de richesses n’a pas éradiqué les inégalités qui aujourd’hui déstabilisent les régimes démocratiques. Elle s’est faite grâce à l’usage intensif des énergies fossiles qui contribue au dérèglement climatique et des ressources naturelles en général. Elle dépend de notre propension à consommer sans retenue qui induit plus de frustration que de bien-être. Même si la croissance a permis une diminution substantielle de la durée du travail, elle n’a guère amélioré la qualité et le sens de ce travail pour un grand nombre de personnes actives, voir notamment les conditions offertes par les plateformes numériques.

La course à la croissance – augmentation du PIB comme garantie de la prospérité – ignore ces impasses. Travailler plus pour persister à cheminer sur ces voies à terme sans issue? Commençons d’abord par faire le ménage.

En premier lieu, faire que la répartition des fruits du travail obéisse au principe d’équité. Pourquoi travailler plus si mon salaire ne suffit pas à vivre dignement et si la concentration du patrimoine se poursuit? Ensuite créer un droit à la formation continue (année sabbatique, congés-formation). Comment travailler plus si je suis éjecté du marché du travail? Puis mettre en place une organisation du travail au service des personnes, qui garantisse l’autonomie des femmes et des hommes et donne du sens à leur activité.

Ainsi l’élévation de l’âge de la retraite pourrait être perçue positivement comme une résultante de l’allongement de la vie active en bonne santé et non comme une contrainte au service de la croissance économique.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/35745 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/35745

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP