Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Transports: Un concept pauvre : le parking périphérique

Que faire des voitures pendulaires ? On s’étonne que, sur un sujet aussi classique, on en soit encore au bricolage.

Lorsque la circulation automobile s’engorge dans les centres- villes, ressurgit le remède classique : bloquer à la périphérie les pendulaires dans des parkings desservis par des transports publics bien cadencés. L’échec de telles réalisations, par exemple Berne-Neufeld, n’ébranle pas la belle assurance.
Ainsi Lausanne aimerait construire à Vennes un parking de dissuasion coûteux. La rétention en périphérie de quelques centaines de véhicules ne soulagera, on le sait, que faiblement le trafic généré par le transit et par les mouvements internes dans le centre même. Les comptages le révèlent à l’évidence. Plus important encore que l’offre de places jouent le facteur temps ( rupture de charge + transport public urbain ) et le facteur coût ( prix du billet de transport aller et retour comparé au prix des parkings du centre ).
Ces réserves étant faites, on doit admettre qu’un parking de dissuasion a sa raison d’être. Ë la condition qu’il soit pensé pour être attractif et efficace. Or, à notre connaissance, la réflexion urbanistique et architecturale est particulièrement pauvre sur ce sujet. Elle ne dépasse guère la proposition simple : une offre de cases et une desserte.

Un programme de services attractifs

Un vrai parking de dissuasion devrait présenter tout un choix de services.
Ce devrait donc être un lieu construit. Il offrira non seulement le ravitaillement en essence, mais la possibilité de faire des achats simples dans des boutiques ou des self-services, de la même manière que cela se pratique dans les gares ferroviaires ou dans les restoroutes. Café et cafétéria font partie de cet équipement ; il faudrait y ajouter des salles de conférences, la sortie d’une autoroute étant propice à des réunions sans perte de temps, comme on l’observe près des aéroports. Éventuellement un hôtel pourrait proposer cette gamme de prestations. L’animation du parking doit être conçue aussi en termes de sécurité : seul un lieu animé tard le soir et tôt le matin offre ces conditions et justifie une surveillance à la fois par caméra et par proximité. Un véritable parking de dissuasion est donc l’équivalent d’une interface. Il devrait par exemple permettre aux commerçants du centre- ville d’y organiser un lieu de dépôt et de livraison rapide pour tout achat encombrant et lourd effectué au centre ville.

Un débat nécessaire

Il est évident que seule une construction d’envergure, éventuellement extensible, répond à ces conditions. De cela, il faudrait débattre. Or on en reste à la seule idée de créer des cases sans définir préalablement un programme sérieux. Ë défaut, ce sera donc beaucoup d’argent pour un très maigre résultat. ag

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/3482 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/3482

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP