Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Finance et éthique: La bourse ou les entreprises

Dans le cadre du colloque sur la responsabilité des actionnaires dans les SA, Paul Dembinski, secrétaire général de l’Observatoire de la Finance à Genève et professeur à l’Université de Fribourg, a présenté une communication originale et stimulante. Nous en donnons non pas un résumé, mais une libre lecture.
La justification scolaire qui est donnée de la bourse est d’attirer l’épargne, même individuelle, et de la mettre à disposition des entreprises cotées. Par des augmentations de capital elles peuvent lever de l’argent frais. De surcroît le marché boursier surveille leurs performances et les éperonne. La bourse serait à la fois un stand de ravitaillement et un poste de contrôle du temps de marche. L’image sportive convient : on aime y cultiver les records.

Retour à la réalité

Cette image idyllique ne correspond guère à la réalité.
Tout d’abord seules 215 sociétés suisses sont cotées en bourse. Même si l’on tient compte du marché annexe et des opérations sur titre traitées occasionnellement, on observe que la moitié seulement des 1500 grandes entreprises ( plus de 250 emplois ) sont traitées en bourse. Mais la Suisse compte 288 000 entreprises, sans tenir compte du secteur agricole. La grande majorité ( 89 % ) occupe 1 à 10 personnes. Deuxièmement, les entreprises cotées en bourse ont les moyens de pratiquer un très large autofinancement, ce qui améliore leur valeur boursière. En 1997, les entreprises n’ont prélevé par l’intermédiaire de la bourse « que » 15 milliards, c’est dérisoire par rapport à l’argent externe supplémentaire investi en bourse, soit 264 milliards en 1997. L’image du stand de ravitaillement des coureurs ne correspond donc pas à la réalité boursière.

Captation d’épargne

En 1997, le Swiss Performance Index a augmenté de 47 %. Cette plus-value s’explique par l’ampleur du mouvement et la forte circulation des actions. Les sommes engagées pour acquérir les titres à leurs nouveaux cours ont été énormes : 264 milliards. Autrement dit, l’argent investi en bourse n’a pas été mis au service des sociétés à la recherche de capitaux, il a assuré le fonds de roulement du marché boursier.
L’argent a pu venir de l’étranger, mais assurément pour une grande part des fonds des caisses de pensions et de l’épargne individuelle. Mais il n’a pas correspondu à des investissements ( machines, équipement, construction ) et surtout il n’a pas pu être mis à disposition des entreprises qui constituent le tissu économique suisse. Certes l’interlocuteur naturel de ces sociétés est le réseau bancaire, mais on connaît ses réticences de chat échaudé en matière de crédit. Pour stimuler l’économie, un réexamen de l’orientation de l’épargne disponible et abondante serait justifié : d’une part parce que la plus-value boursière ne peut pas excéder trop fortement et durablement la capacité de profit et d’autofinancement des grandes sociétés, d’autre part parce que le lien entre l’épargne et l’investissement réel et productif devrait être étroitement préservé. ag

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/3471 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/3471
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP