Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Forum : femmes dans la préhistoire: Nourricières et callipyges

« Quelques os, une belle histoire, et l’ignorance » (DP 1366) évoquait le peu d’informations récoltées à ce jour par les scientifiques sur l’origine de l’Homme. Réaction, basée sur un ouvrage d’Elaine Morgan, paléontologue galloise.
Un homme n’est pas égal à une femme, même pour la préhistoire. C’est cette assimilation, ou cette absence de différenciation qui a conduit de nombreux chercheurs à des hypothèses qui n’avaient pas de sens ou qui menaient à une impasse. La force d’une chaîne se mesure à celle de son plus faible maillon : les hommes ne peuvent survivre que si les femmes et les enfants le peuvent. Si femmes et enfants restent en rade ou se font dévorer par les bêtes fauves, la race s’éteint.

Grossesse et allaitement

C’est en partant de cette constatation qu’Elaine Morgan, une paléontologue galloise (les Gallois détestent qu’on les appelle des Anglais) au début des années 70, s’est posé des questions sur la manière de vivre de nos ancêtres et a émis des hypothèses très intéressantes et qui, à ma connaissance n’ont pas encore été réfutées. Si on admet qu’à l’époque les femmes, dans leur vie adulte, étaient une grande partie du temps soit enceintes soit en train d’allaiter un enfant, il fallait que le groupe leur facilite la vie. Elaine Morgan a porté sa réflexion sur le Pliocène, période pendant laquelle l’Afrique de l’Est a connu une sécheresse qui a détruit une partie de la forêt tropicale. Les singes nos ancêtres n’ont pas réussi à garder leur place dans les forêts et se sont fait évincer par les gorilles plus forts qu’eux. Ils ont dû s’installer dans la savane, pauvre en arbres, pour se réfugier à l’approche des bêtes fauves et pour trouver la nourriture à laquelle ils étaient habitués. Et les femmes avaient d’autant plus besoin de nourriture qu’elles étaient enceintes ou qu’elles allaitaient. Les hommes, seuls, auraient peut-être pu se maintenir dans la savane ; ils pouvaient courir plus vite et ils étaient équipés d’une paire de canines qui leur permettait d’infliger quelques blessures à leurs attaquants félins. Une partie de ces hominidés ont été dévorés mais celles et ceux qui étaient assez proches de la mer y ont trouvé refuge.
Ce milieu marin était évidemment fort différent de leur habitat habituel mais l’adaptation a pu se faire, comme le suppose Elaine Morgan. Tout cela s’est naturellement passé sur des millions d’années. Les singes nos ancêtres pouvaient se tenir debout sur les pattes arrière même si cela n’était pas leur position préférée. Dans l’eau, cela leur permettait d’aller à une distance qui empêchait les grands félins de les attraper. Debout, les femmes pouvaient porter leurs enfants. Comme d’autres mammifères, l’hippopotame par exemple, nous avons ainsi perdu nos poils. Cela a créé des problèmes sérieux pour les femmes qui allaitaient. Comme les nourrissons ne pouvaient plus s’accrocher aux poils de leurs mères, celles-ci ont dû mobiliser leurs bras pour les porter et elles ont dû s’asseoir pour les nourrir. Problème encore, les tétons qui ne différaient en rien de ceux des pères, se trouvaient trop loin de la bouche des nourrissons. Cette position assise pendant des heures et des heures et des siècles et des siècles expliquerait les rondeurs antérieures et postérieures de l’anatomie féminine.
Rien n’est prouvé évidemment mais c’est plus convaincant que la théorie de Desmond Morris, dans The Naked Ape, selon laquelle les femmes ont développé des seins et des fesses pour plaire aux hommes. Et on est loin du mythe de Tarzan chasseur et pourvoyeur de viande à Jane qui l’attend au fond de la caverne familiale. Même les femelles singes les plus évoluées socialement, comme dans la famille des babouins, n’ont jamais développé des formes aussi épanouies.
Lala Gagnebin

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/3431 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/3431
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP