Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Une exposition éclairante sur l’architecture de «style international» dans les années 1920-1930

«Habiter la modernité. Villas du style international sur la Riviera vaudoise», Atelier De Grandi à Corseaux, jusqu’au 29 novembre, jeudi à dimanche de 13h30 à 18h

C’est l’ancienne villa du peintre Italo De Grandi, devenue musée et lieu d’exposition – un exemple emblématique de l’architecture contemporaine – qui a été choisie par le conseiller d’Etat Pascal Broulis pour inaugurer les Journées européennes du patrimoine 2018 dans le canton de Vaud. Elles ont eu lieu les 1er et 2 septembre.

Or cet espace muséal, liant contenant et contenu, présente actuellement une exposition fort intéressante sur des espaces bâtis et habitables trop méconnus: les villas de «style international». Elle a été conçue par deux institutions liées à l’EPFL, les Archives de la construction moderne et Archizoom.

L’accent a été mis sur la Riviera vaudoise, où plusieurs de ces villas ont été construites. Il faut dire que les commandes officielles furent rares, vu l’extrême méfiance de l’époque envers ce style alors souvent qualifié de «cosmopolite» et «bolchevique», parce qu’il rompait tant avec le style historicisant surchargé de colonnes et de stucs qu’avec le «style national», dont le Musée historique de Zurich constitue un bon exemple. Ces maisons particulières ont donc été commandées par des familles bourgeoises fortunées et ouvertes à la modernité.

L’expression «style international» a été inventée par l’historien Henry-Russell Hitchcock, au tournant des années 1920 et 1930. Se rattachent notamment à ce style les architectes Le Corbusier, Walter Gropius et Ludwig Mies van der Rohe, pour ne citer que les noms les plus célèbres.

Quels étaient les grands principes de ce mouvement d’avant-garde? Il voulait des surfaces pures, sans introduction de décoration ajoutée n’ayant pas de fonction rationnelle. La beauté devait naître de la structure elle-même, et non de stucs, pilastres, statues ou décors purement ornementaux. Ajoutons à cela le renoncement à la symétrie axiale et l’habitude des larges fenêtres en longueur, laissant mieux pénétrer la lumière.

L’Atelier De Grandi illustre cela par un ensemble de plans, de dessins, et surtout de maquettes très parlantes. Ces documents sont accompagnés de courts textes clairs et explicites. Une place importante a bien sûr été réservée à la villa «Le Lac», construite en 1924 à Corseaux par Le Corbusier, pour ses parents. Ceux-ci étant âgés, tout devait être fonctionnel. C’est ainsi qu’il faut comprendre la fameuse expression «machine à habiter», souvent mal interprétée.

Mais l’exposition met aussi en valeur le travail de plusieurs autres architectes modernistes. C’est d’abord Henri Robert von der Mühl, qui construisit en 1930-1931 la maison de l’éditeur musical Maurice Foetisch à Lausanne. C’est René Bonnard, qui bâtit en 1934-1935 pour son épouse fortunée une villa au chemin du Levant, également à Lausanne. Il est intéressant de noter que ses propriétaires se firent les apôtres de la nouvelle architecture, encore très controversée, en ouvrant leur maison au public du 29 juin au 2 juillet 1935.

L’exposition montre aussi de nombreux plans et maquettes de projets architecturaux non réalisés. Ce fut notamment le cas de Jack Cornaz, qui construisit cependant à Puidoux une très originale maison-tour pour l’éditeur Henry-Louis Mermod. Le plus connu de ces architectes ayant œuvré en Suisse romande est certainement Alberto Sartoris, le bâtisseur de la fameuse église en béton de Lourtier (Valais), qui fit scandale à l’époque.

Sartoris et von der Mühl, alors jeunes architectes inconnus, avaient participé au célèbre Congrès international d’architecture moderne à La Sarraz en 1928. Sartoris a laissé de nombreux plans et dessins de villas des années 1930 non réalisées, mais qui stupéfient encore aujourd’hui par leur modernité, la pureté de leurs lignes. Or l’une de ses rares réalisations concrètes fut précisément la maison-atelier bâtie en 1939 pour le peintre Italo De Grandi, celle-là même qui abrite l’exposition en cours.

Relevons enfin la présence bienvenue de peintures d’Italo De Grandi, toutes en rapport avec l’architecture moderne. Celle-ci apparaît en toile de fond de plusieurs de ses tableaux.

Comme le dit bien l’historien de l’art Christophe Flubacher dans le riche catalogue de l’exposition, «les peintres Italo et Vincent De Grandi contournèrent la tendance réactionnaire de l’entre-deux-guerres en Suisse romande», cette tendance qui se caractérisait par «une farouche hostilité à l’abstraction constructiviste ou suprématiste qui nous vient de Russie et à l’expressionnisme qui nous vient d’Allemagne, par une peur hallucinée du bolchevisme, du cosmopolitisme et de l’intellectualisme».

Tant dans le domaine de l’architecture que de la peinture, il faut donc rendre hommage aux créateurs d’avant-garde, qui réussirent à s’imposer dans un contexte romand réfractaire à la nouveauté. Cette exposition contribue à les arracher à un relatif oubli.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/33739
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/33739 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP