Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Un ouvrage exhaustif sur la vie culturelle dans la Riviera vaudoise du 18e au 21e siècle

«Entre Arts & Lettres. Trois siècles de rayonnement culturel autour de Vevey et de Montreux», Gollion, Infolio, 2018, 518 pages

Photo Ed.Infolio

La parution de cet ouvrage, fruit d’un travail de longue haleine, a été soutenue par la Société des beaux-arts de Vevey et la Fondation pour les arts et les lettres de Vevey. On pourra commencer par tourner les pages et admirer la très riche illustration, toujours bien choisie par Nicolas Rutz et David Auberson. Puis on se lancera dans la lecture du texte, soit de manière suivie, soit en privilégiant des thèmes et des époques.
La rédaction est l’œuvre de quatre auteurs, David Auberson, Ariane Devanthéry, Yves Gerhard et Yves Guignard, chacun traitant ses domaines familiers, sans que le résultat soit pour autant disparate. Au contraire, le texte présente une belle unité de style.

L’ouvrage procède par siècles, du 18e au 21e, un chapitre étant à chaque fois consacré à la musique, à la littérature, à la peinture, sans omettre le tourisme, l’architecture, le théâtre, le cinéma, l’édition, les arts visuels…

Vevey et Montreux: ces deux localités bénéficient certes de magnifiques paysages, mais elles se sont fait connaître aussi par une intense vie culturelle, de Jean-Jacques Rousseau et sa Nouvelle Héloïse au Festival de jazz de Montreux, en passant par la Fête des vignerons ou les peintures lacustres de Hodler.

Le Siècle des Lumières

Tout commence au Siècle des Lumières. Vevey a une position de carrefour de routes terrestres et lacustres. C’est le centre d’une riche région viticole. La cité est sujette de Berne depuis 1536. Elle a bénéficié en 1685 du Refuge huguenot. En ce 18e siècle et au début du 19e, elle a vu s’ériger de nombreuses œuvres architecturales, dont sa fameuse Grenette aux colonnades néo-antiques. C’est aussi une ville d’imprimeurs, avec notamment le très populaire Messager boiteux.

Mais sa célébrité européenne, la région l’acquiert avec le succès immense de La Nouvelle Héloïse de Rousseau. L’écrivain évoque aussi son passage dans cette ville dans ses Confessions. Dès lors, les jeunes nobles, au cours de leur Grand Tour qui les mène en Italie, s’arrêtent à Vevey, espérant y retrouver le personnage fictif de Julie, l’héroïne du roman. En peinture, c’est l’époque des petits maîtres helvétiques, peignant avec talent, sinon avec génie, des paysages romantiques: château de Chillon, Alpes enneigées, scènes bucoliques mettant en scène des pâtres et des paysannes endimanchés.

19e siècle et Belle Epoque

Le 19e siècle voit l’avènement du tourisme, qui fera surtout la fortune de Montreux. Il est favorisé par les bateaux à vapeur. Lord Byron s’inspire du destin du Genevois Bonivard pour écrire son Prisonnier de Chillon. L’ouvrage ne passe pas sous silence le contexte économique et technologique, qui a sans doute favorisé cette intense vie culturelle. L’industrie naît à Vevey avec les chocolatiers Cailler, Peter et Nestlé. Le premier tramway électrique de Suisse relie Vevey à Chillon en 1888. C’est aussi l’époque des grands hôtels, dont celui des Trois Couronnes, qui sera fréquenté non seulement par l’aristocratie européenne, mais par nombre d’écrivains et d’artistes.

En ce 19e siècle, Montreux change complètement d’aspect. La bourgade vigneronne se hérisse d’hôtels. A côté des écrivains tels Alexandre Dumas, Théophile Gautier, Jules Michelet, Nicolas Gogol, Fédor Dostoïevski et tant d’autres, ils hébergent nababs et têtes couronnées. On trouve aussi sur la Riviera nombre d’exilés: Edgar Quinet, contempteur de Napoléon III, qui s’installe sur «le sol républicain des Vaudois», ou encore Elisée Reclus et Gustave Courbet, fuyant la répression impitoyable de la Commune de Paris. Les musiciens eux aussi s’éprennent de la Riviera: Tchaïkovsky, Schumann, Wagner… Quant à la Fête des vignerons, elle se fait connaître dans toute l’Europe: Théophile Gautier a fort bien décrit celle de 1865. Le Musée Jenisch naît en 1897, grâce à un legs de Fanny von Jenisch, une Hambourgeoise décédée à Vevey. Il sera longtemps une sorte de fourre-tout, avant de devenir le Cabinet cantonal des estampes possédant une très riche collection.

C’est pendant ladite Belle Epoque (1890-1914) que la Riviera vaudoise connaît l’apogée du tourisme. La ligne du Montreux-Oberland bernois (Mob) est construite entre 1901 et 1905. On vient pratiquer les sports d’hiver à Caux, dont le Grand Hôtel ne résistera pas aux effets de la grande crise économique et des deux guerres mondiales. Jacques Chessex, dans son Portrait des Vaudois, porte un jugement au vitriol sur Montreux, cette «colonie vendue aux pachas et aux mondains». L’époque voit aussi de belles réalisations architecturales, dues notamment au fameux architecte Eugène Jost, qui avait bâti entre autres l’audacieux Pont Bessières à Lausanne. Mentionnons aussi les bulbes de l’Eglise orthodoxe, qui répondait aux besoins des nombreux ressortissants de l’Empire russe.

Et le 20e siècle

Le 20e siècle s’affirme d’abord comme un siècle musical. Ernest Ansermet dirige à Montreux et y côtoie Stravinsky. Et comment oublier la belle figure de la pianiste Clara Haskil, dont le nom reste associé à un concours d’exécution musicale prestigieux? Mais le livre ne se borne pas à la musique «noble». Il fait une place légitime aux fanfares, aux chœurs, à la musique populaire.

Au 20e siècle, la peinture opère son tournant vers la modernité. Pensons aux remarquables paysages lémaniques de Ferdinand Hodler. Dans le style Art nouveau, Marguerite Burnat-Provins réalise l’affiche de la Fête des vignerons de 1905. D’autres noms peuvent être associés à la Riviera: François de Ribaupierre, les frères De Grandi, Rodolphe-Théophile Bosshard, et cette liste n’est nullement exhaustive! L’architecture célèbre aussi la modernité, avec la villa Le Lac de Le Corbusier, les lignes pures de Corseaux-Plage (1929), la Maison du Peuple de Vevey et, trente ans plus tard, le bâtiment Nestlé par Jean Tschumi, édifice devenu emblématique de la ville. L’industrie, le commerce et les manifestations culturelles suscitent un essor de l’art de l’affiche.

La littérature connaît aussi au 20e siècle une floraison, avec Henri Debluë et son neveu François, tous deux auteurs de livrets pour la Fête des vignerons. Des célébrités littéraires résident à Vevey ou dans ses environs: Romain Rolland à Villeneuve, Hemingway, Graham Greene, Vladimir Nabokov… D’autres hôtes encore au passé plus sulfureux: Vevey devient après la Libération le lieu de refuge d’une cohorte de vichystes et de «collabos», tels Paul Morand et Jacques Chardonne. Mais aussi Charlie Chaplin, persécuté par le maccarthysme.

Ce monumental ouvrage ne fait pas l’impasse sur les réalisations les plus contemporaines. Il faut féliciter les auteurs d’avoir accordé une place non négligeable aux arts «alternatifs», aux créations collectives du 21e siècle, au Festival Images Vevey, aux productions actuelles, sans attendre que le temps les ait reconnues ou plongées dans l’oubli…

Malgré sa longueur, notre compte rendu n’est qu’un pâle reflet de ce bel ouvrage d’une très grande richesse. On ne peut que souhaiter la réalisation d’une telle somme consacrée à d’autres localités suisses qui se sont fait connaître par leur rayonnement intellectuel et artistique.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/33603 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/33603

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP