Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

La terre en l’air

Les photographies aériennes sont à la mode. Les images « vu du ciel » abondent que se soit dans de beaux livres ou en cartes postales. Pourtant, l’exposition Vol dans le passé, présentée actuellement au Musée national à Zurich jusqu’au 13 septembre, évite aussi bien l’anecdote sur la vie quotidienne que l’illustration de phénomènes naturels exotiques. Les quelque trois cent photographies de Georg Gerster, né en 1928 à Winterthour, captivent au contraire par leur apparente abstraction. En sélectionnant uniquement les images de sites archéologiques parmi les trois mille réalisées par ce pionnier de la photographie aérienne, Charlotte Trümpler, curatrice au Ruhrlandmuseum à Essen où l’exposition a initialement été montée, a vu juste. Les images sont d’autant plus fascinantes qu’elles ne jouent pas sur la proximité affective mais sur l’étrangeté du point de vue offert sur des édifices souvent imposants. L’unité thématique combinée à l’usage d’un format unique et à la prise de vue inhabituelle force le regard à se focaliser sur les formes créées par les monuments, les routes et les paysages. La beauté abstraite de ces constructions géométriques émerveille. Il faut saluer cette première présentation d’envergure de l’oeuvre de Georg Gerster surtout connu pour ses vues des Alpes qui ont marqué l’identité visuelle de Swissair pendant vingt ans.
Le deuxième volet de cet hommage, curieusement intitulé La Suisse souterraine est plus discutable. A la demande du Musée national, Gerster a photographié deux sites archéologique ou historique de chacun des 26 cantons. Le lien entre les vues aériennes à l’esthétique très travaillée et celles utilisées comme méthode importante de prospective archéologique est certes intéressant mais il échappe complètement au visiteur. Installé dans une salle distincte, notre héritage national fait bien pâle figure à côté des sites en grande partie classés au patrimoine culturel mondial ! Reste l’impression qu’il a fallu justifier par un ajout helvétiquement correct une exposition qui n’en avait aucun besoin. cf

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/3338 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/3338

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP