Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Référendum sur la défense aérienne: la gauche devra étoffer sa crédibilité

Voter sur un programme d’armement est plus complexe que le choix d’un avion

Photo Kecko
Photo Kecko (licence CC)

Au début du mois de mars 2018, le Conseil fédéral annonçait que le programme de renouvellement de la défense aérienne, plafonné à 8 milliards de francs, serait soumis au référendum facultatif. Les Verts et le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) ont rapidement fait savoir qu’ils saisiraient l’occasion de s’opposer au programme.

De son côté, le parti socialiste regrettait que la votation à venir ne porte pas sur un projet concret, à l’image de ce qui s’était produit avec l’acquisition avortée de 22 Gripen E en 2014.

De fait, il est plus que probable qu’en faisant voter sur un programme d’armement et non pas sur une acquisition spécifique, le conseiller fédéral Parmelin a tiré les leçons de l’échec de son prédécesseur. De son propre aveu, il a voulu éviter que le débat ne se concentre sur les caractéristiques d’un avion de combat donné, préférant le faire porter sur le principe général d’une défense aérienne.

La manœuvre est adroite car une cristallisation du débat autour d’un système d’armement précis est plus favorable aux opposants. Alors que ces derniers sont structurellement en position de faiblesse dès qu’il s’agit de débattre de questions de doctrine ou de politique de défense. Mais la médaille a son revers: l’avantage tactique obtenu par Guy Parmelin se paie par une mise plus élevée. En cas d’échec, le principe même d’une défense aérienne serait remis en question.

Paradoxalement, la votation à venir peut offrir à la gauche en général et au PSS en particulier l’opportunité de s’attacher à l’élaboration d’une doctrine de politique de défense informée et cohérente, ce qui lui fait encore défaut, malgré les récentes avancées en la matière dues aux efforts du conseiller national Pierre-Alain Fridez (DP 2171). Faute d’un tel corpus, il est à craindre que la campagne des référendaires se résume au catalogue habituel d’arguments souvent contradictoires qui séduiront les convertis à la cause, mais ne contribueront en rien à accroître la crédibilité de la gauche sur ces thèmes.

Cela serait d’autant plus regrettable qu’en mettant sur la table la question de la défense aérienne dans son ensemble, le Conseil fédéral a ramené le débat à sa dimension stratégique. En termes de méthode, on peut s’en féliciter. Car c’est bien cette dernière qui va déterminer le cadre dans lequel les achats d’armements doivent se faire, et il est donc heureux que le peuple soit associé à sa définition.

Dans le même temps, et ce n’est pas contradictoire, on peut aussi regretter que l’acquisition des avions de combat et des systèmes anti-aériens, une fois connus le résultat des appels d’offres et les termes des contrats associés, ne soient pas aussi soumis à votation. En effet, l’obtention de certains équipements spécifiques, à l’image du F-35, peut s’avérer incompatible avec un objectif stratégique comme disposer d’une certaine autonomie en matière de défense aérienne. Dans cette optique, on peut donner raison à la fois au Conseil fédéral et aux opposants puisqu’il faudrait alors voter non pas une mais deux fois.

Afin d’apporter sa pierre au débat, Domaine Public reviendra régulièrement sur cette thématique. Il proposera de la contextualiser en présentant certains aspects sous-jacents qui resteront peu évoqués lorsque s’ouvrira le débat partisan.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/33137 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/33137

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP