Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

L’eau du robinet n’est pas à vendre

Privatisation de l’eau potable: Zurich ne donnera pas le mauvais exemple

Photo Cha già José
Photo Cha già José (licence CC)

Le choc: le 26 février dernier, la confortable majorité bourgeoise du Grand Conseil zurichois impose la possibilité de remettre à des sociétés privées la livraison de 49% au plus de l’eau potable distribuée contre un droit de vote limité à un tiers dans les sociétés publiques communales. Or cette disposition a été noyée dans la nouvelle et vaste loi sur les eaux non par la volonté du Conseil d’Etat mais par un ajout de la commission, approuvé par le Grand Conseil par 100 voix contre 64 en première lecture.

Branle-bas de combat à gauche et chez les Verts, représentant au total 54 voix sur les 180 membres du Grand Conseil. Même partielle et sans perspective de profit, la «privatisation» de l’eau potable fait scandale. Une semaine avant le vote, le Blick consacre un article exceptionnellement long et documenté à la «Bataille pour l’eau», signalant sa propre opposition de principe et annonçant le référendum en cas d’adoption définitive. Au lendemain du vote, le parti socialiste lance un appel au Grand Conseil en vue de la seconde lecture et, tout comme les Verts, confirme son intention de lancer un référendum le cas échéant.

Libéralisateurs à moitié convaincus

Proche des libéraux-radicaux à l’origine de la proposition de privatisation partielle, la NZZ a consacré de nombreux articles à la «libéralisation à contrecœur» avant le débat au Grand Conseil. Le 24 février, elle mettait le paquet final de sa campagne avec une pleine page sur le projet. Elle insistait sur le fait que le système fonctionnait sans susciter la moindre grogne dans le canton de Zoug, où même l’Alternative de gauche n’y trouve rien à redire. Tout en faisant le silence sur le cas inverse du canton de Fribourg où la distribution de l’eau reste sauf exception du ressort des communes aux termes de la loi sur l’eau potable (art. 15-16) entrée en vigueur en juillet 2012.

C’est finalement le 26 mars dernier que le Grand Conseil zurichois a procédé à la deuxième lecture du projet de loi sur les eaux. Avec un nouvel effet de surprise à la clé. En effet, par le score spectaculaire de 151 oui contre 17 non (refus des Verts et d’Alternative de gauche), le Parlement a renvoyé le projet à la commission, réputée avoir «travaillé en amatrice». Avec mission de revoir certains articles concernant l’agriculture et les rives du lac. Mais tout laisse prévoir que ladite commission ne pourra manquer de revenir sur la proposition PLR de privatisation partielle, à laquelle les citoyens s’opposent traditionnellement.

Résistances omniprésentes

La même réticence se manifeste à l’heure actuelle dans les pays où le marché de l’eau potable connaît un régime plus ou moins libéralisé, Royaume-Uni en tête. Quant aux propositions faites en 2012 dans ce sens par la Commission européenne, elles ont disparu l’année suivante de l’ordre du jour, suite aux insurmontables résistances qu’elles ont suscitées.

Les radicaux zurichois et leurs alliés de l’UDC auraient tort de poursuivre ce que Bernard Dafflon nomme un «combat d’arrière-garde». Leur dogmatisme leur a déjà certainement coûté des voix lors des élections communales du 4 mars dernier.

En définitive, la droite zurichoise serait bien inspirée de ne pas ranger la distribution de l’eau potable parmi les marchés privatisables, même partiellement. Pour deux raisons de nature différente mais concordantes. Raison économique d’abord: la distribution de l’eau potable ne produit pas de bénéfice, car son prix correspond à celui des coûts effectifs d’exploitation et d’investissement. Et raison symbolique ou physiologique ensuite: on consomme l’eau potable comme un aliment de vie, pas comme une source d’énergie ou un moyen de télécommunication.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/33035
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/33035 - Merci

En relation

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP