Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Science: Fascinante nanotechnologie

Au départ il y a un visionnaire. Le grand physicien et prix Nobel Richard Feynman annonçait en 1959 qu’un jour on construirait des objets «atome par atome». La nanotechnologie était née grâce à la puissance de feu d’une firme planétaire et le développement, par le laboratoire suisse d’IBM, d’un microscope qui permit de voir, et de déplacer, des atomes individuels. En 1986, celui-ci valut le prix Nobel à Gerd Binnig et Heinrich Rohrer.
Le nanomètre c’est petit, un millionième de millimètre, mais c’est grand en investissements. Il y a cinq ans la recherche et le développement dans ce domaine étaient estimés à 700 millions de dollars. Aujourd’hui c’est 2.2 milliards de dollars; la part publique de ces investissements se partage entre les USA (600 millions), le Japon (750 millions) et, à la traîne, l’Europe (350 millions). La Suisse figure sur la carte de la nanotechnologie par le biais d’un programme de recherche, Top Nano 21, établi sur l’initiative du Conseil des Ecoles Polytechniques Fédérales, et un pôle de recherche national à Bâle. La nanotechnologie intéresse environ 200 firmes.
Les dithyrambes multimédiatiques en terme de nanotechnologie – une sorte de show permanent – ne manquent pas. «Le contenu de toute la libraire du Congrès américain dans un morceau de sucre»; «des matériaux dix fois plus solides que l’acier et dix fois plus légers»; «la détection et la destruction des cellules cancéreuses par des nanobot qui circuleront dans notre corps». Voilà quelques-unes des manchettes que l’on a pu lire. Qu’en est-il ? Dans cinq à dix ans il y aura certainement un assembleur atomique capable de construire, selon le rêve de Feynman, des objets en série, atome par atome. Dans une génération sans doute existeront les nanobots médicaux.
Mais en réalité, dans les développements actuels, on se trouve bien souvent dans les «nanomètres en gros». Par exemple, les «nanotubes» dont les parois sont fabriquées à partir d’une seule couche d’atomes de carbone ont des propriétés excitantes; mais ceux qui intéressent le marché sont visibles à l’œil nu: c’est la promesse d’une nouvelle gamme de gilets pare-balles ultralégers et souples.
Qu’en est-il du recul critique dans cet engouement ? Le fait que le MIT (Massachusetts Institute of Technology de Boston) ait reçu 50 millions de dollars des militaires pour fonder un «Institut du Nano-soldat (sic)» devrait faire réfléchir. Comme le rappelle André Gsponer, directeur du ISRI (Independent Scientific Research Institute à Genève), la nanotechnologie entretient des liens importants avec l’armée. Les guerres récentes ont montré les limites des missiles: ultra intelligents mais incapables de transporter de lourdes charges explosives. Celles-ci ont aussi montré que les Etats et les médias sont plutôt tolérants face aux munitions à base d’uranium appauvri. De plus, la miniaturisation des armes atomiques rendra acceptables leurs retombées radioactives alors qu’elles seront transportables par des missiles super sophistiqués. La nanotechnologie, et elle seule, pourra fournir les détonateurs et les circuits de contrôle adéquats. ge

André Gsponer, Disarmament Diplomacy, November 2002.
www.acronym.org.uk/dd/dd67/index.htm.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/3267 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/3267

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP