Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

La recherche durable

L’agriculture biologique, en médiatisation ascendante, mène une vie scientifique discrète. Pourtant un hectare et demi de terrain agricole, sis à Therwil près de Bâle, intéresse Science du 31 mai dernier. L’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL) à Frick (AG), sous la responsabilité de la station fédérale de recherche en agroécologie et agriculture à Reckenholz (ZH) y publie les résultats d’une comparaison de quatre techniques agricoles (classique, intégrée, biologique et biodynamique).
Vous pensez qu’il n’y a pas là de quoi exciter un magazine à la pointe du progrès scientifique, dévoué entièrement à la révolution génétique. Détrompez-vous : l’originalité et la force de cet essai scientifique résident dans sa durée, 21 ans ! 21 ans, pour la recherche aujourd’hui, c’est du très long terme. Un subside du Fonds National Suisse, par exemple, est attribué pour trois ans, sa prolongation dépendant de la productivité évaluée par le nombre de publications. L’institution des pôles de recherche nationaux rend possible une recherche fondamentale à plus long terme (huit à dix ans) ; un des pôles d’ailleurs, sous la responsabilité de l’université de Neuchâtel, est dédié au «stress des plantes». Mais un financement sur vingt ans échappe aux possibilités de soutien compétitif, d’autant plus que la recherche dite orientée est pratiquée en Suisse au sein des «programmes nationaux de recherche» d’une durée type de cinq ans. Seule la recherche menée par l’administration publique elle-même, regroupée en Suisse sous le terme de Ressortforschung peut, en s’appuyant sur un mandat politique, garantir de telles durées.
Dans le cas présent, c’est la puissance de feu de l’Office fédéral de l’agriculture qui a permis la continuité de cet essai comparatif, grâce à des crédits annuels au FiBL toujours renouvelés. La Ressortforschung mobilise globalement des ressources importantes (près de 250 millions par an). Soupçonnée d’être de qualité moyenne et occasion de népotisme, elle se voit donc consacrée par Science. C’est un encouragement pour ceux qui croient en l’avenir de ce type de recherche, basée sur la transparence (mise au concours des projets, banques de données accessibles) et sur la qualité (publications, peer review).
Quant aux résultats eux-mêmes ? L’agriculture biologique est presque aussi productive que l’agriculture traditionnelle (sauf pour les patates) ; elle est plus performante quant au bilan énergétique (moitié moins de pétrole utilisé) ; elle est bonne pour le sol (jusqu’à trois fois plus de vers de terre au mètre carré). Est-elle viable sans subventions et à grande échelle ? Fournit-elle des produits de meilleure qualité ? L’alliance de la recherche et de l’agriculture biologique ne cessera de poser ces questions. GE

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/3260 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/3260

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP