Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Plantes recombinantes: Pourquoi tant de haine ?

Le 12 février 1997, Alain Juppé décide de ne pas autoriser la mise en culture commerciale du maïs résistant à la pyrale de Novartis ; il invoque les incertitudes quant à ses effets sur l’environnement. Estimant la décision du gouvernement en contradiction avec l’avis rendu par la CGB (Commission du génie biomoléculaire), son président Axel Kahn démissionne le lendemain.
Le 20 novembre 2001, Philippe Roch, directeur de l’Office fédéral de l’environnement, décide de ne pas autoriser l’Institut de biologie végétale de l’EPFZ de planter 8 m2 de blé transgénique contenant une résistance au champignon de la « carie du blé ». Le lendemain, Ricardo Wittek, le président de la CSSB (Commission suisse de sécurité biologique) démissionne.
A défaut de révolutionner notre agriculture, les plantes transgéniques ont réussi à remettre en question notre système d’expertise : ces événements sont le signe d’une réappropriation par les sphères de l’exécutif de la question des OGM. L’expertise a fonctionné dans le cadre d’un modèle
« technocratique » où la légitimité des décisions se nourrit de l’autorité des experts à distinguer le « vrai » du « faux ». La controverse publique actuelle est une critique de cette conception privilégiant le savoir scientifique au détriment de savoirs portant sur les décisions sociales et économiques ; désormais les experts proposent et le politique dispose.
Dans Le principe de précaution, Viney et Kourilsky plaident pour découpler l’expertise : l’évaluation scientifique et technique des risques et l’analyse socio-économique, deux dimensions complémentaires pour la décision finale. D’autre part, pour combler le déficit de démocratie, il faut formaliser les procédures d’évaluation : expliciter les règles de délibération, retranscrire l’ensemble des positions, les rendre publiques par le biais d’Internet.
Finalement, exiger davantage de formalisme dans les pratiques de validation des connaissances, et revoir les contraintes de temps, de moyens, de l’environnement administratif ; le développement de « l’expertise collective » en est un bon exemple.
Ces réformes sont nécessaires. Mais que dit le peuple sur la recherche en plantes transgéniques ? Un publiforum suisse (en juin 1999) et un panel de citoyens français (juin 1998) se sont exprimés. Les deux montrent un fort soutien de la recherche publique dans le domaine, seule garante aux yeux des citoyens suisses et français d’une recherche indépendante des forces du marché et capable à terme de tenir compte des besoins du Tiers-Monde. Alors que le panel suisse recommandait un moratoire sur les plantages commerciaux des plantes recombinantes, il a expressément exclu du moratoire l’expérimentation scientifique.
Le risque zéro n’existe pas et personne ne peut affirmer que le transfert d’un gène, artificiel ou naturel, sera sans conséquence. C’est la meilleure raison pour soutenir la recherche en biotechnologies. Le développement de la recherche est la meilleure des précautions. ge

Source : Alexis Roy, Les experts face au risque : le cas des plantes transgéniques, Le MondeÐPUF, 2001.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/3256 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/3256

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP