Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Etudes folkloriques: Cet été, l’intelligence est dans tous ses états

Entre Expo 01 et éclipse solaire, les jours d’été sont souvent légers en nouvelles du monde. Les branches périphériques de la culture, telle la neuroscience, saisissent
leur chance et écoulent leur communiqués de presse. Les informations ainsi publiées sont généralement optimistes et positives (ou du moins le paraissent). Exemples.

Les taxes universitaires bientôt remboursées par les caisses maladie ? Il est une opinion coriace dans le public, celle de la « réserve » neuronale (« nous n’utilisons que 5 % de nos neurones »), hypothèse séduisante bien sûr mais rarement mise en évidence scientifiquement. Or cet été, la théorie de la réserve aurait reçu un premier appui expérimental : toutes autres variables égales (âge, genre, performances intellectuelles), les personnes ayant reçu une formation scolaire longue auraient un cerveau plus dégénéré. Plus précisément leurs ventricules (les cavités du cerveau) seraient élargis, il y aurait donc moins de matière grise. Moins de matière grise mais des performances intellectuelles identiques : les personnes avec bac utilisent mieux leur cerveau. Les mauvais esprits bien sûr se poseront la vraie question : pourquoi le cerveau des personnes studieuses est-il plus rabougri que celui des fainéants ? S’use-t-il donc quand on s’en sert ?

Sexe et neurones

Votre ménopause tarde à venir ? Ou alors vous aimeriez bien la repousser ? Selon une longue étude épidémiologique basée sur 1572 sujettes, le paramètre qui correspond le mieux avec l’âge de la ménopause c’est le quotient intellectuel (QI) de l’époque de vos dix ans : meilleur est le score intellectuel, plus tardive sera la ménopause. L’étude Ð et c’est hélas fréquent Ð est muette à la fois sur la force de l’effet et sur la confusion cause-corrélation. Elle illustre au plus, et c’est démontré maintes fois chez l’animal, que les neurones sont sensibles aux hormones sexuelles (mâles ou femelles).

Effet Mozart volatil

Nouvelle plus triste encore : finalement, Mozart ne semble pas nous rendre plus performants intellectuellement. Une expérience réalisée en 1993 semblait montrer que l’écoute de Mozart (La Sonate pour deux pianos en ré majeur en l’occurrence) avait amélioré les résultats au test QI (encore lui), en particulier les problèmes de raisonnement logique. Le gouverneur de la Géorgie avait même lancé une campagne d’achat « d’un CD de musique classique pour chaque enfant ». Hélas, trop fois hélas, un psychologue a osé répéter le protocole initial (on teste les jeunes une première fois, puis on divise le groupe aléatoirement en trois groupes, Mozart-Silence-Spice Girls, qui repassent le même test dix jours plus tard). Résultat, l’effet Mozart s’évapore. De 1993 à 1999, vingt-six autres études, avec des protocoles variables, avaient pourtant démontré son existence. L’origine de l’erreur ? Bien que le « plus » fût mesurable, il était généralement statistiquement non signifiant (c’est-à-dire que l’on n’avait pas éliminé la possibilité que la différence observée soit arrivée par hasard et non par Mozart).

L’acquis et l’inné

Finalement, dans cet été riche en neuroscience folklorique, une étude qui a été réalisée avec une grande rigueur (tous les tests faits en aveugle) marquera l’histoire : How can we boost IQs of « dull childre n » ? A late adoption study. Publiée par l’équipe de Michel Duyme, INSERM, Paris, l’étude démontre que des enfants abusés ou négligés, au QI très bas (moyenne 77, c’est-à-dire dans les 7 % inférieurs de la population), adoptés alors qu’ils avaient déjà entre quatre et six ans, par des familles de niveau socio-économique plus élevé que celui de leur milieu d’origine, ont vu leur QI nettement augmenter, lorsqu’il fut mesuré cinq ou dix ans plus tard. L’augmentation étant fonction du niveau socio-économique de leur famille d’adoption, plus huit points si le niveau est bas, plus dix-neuf points si ce niveau est élevé. Tout bien sûr ne se rattrape pas dans le développement ; les faiblesses d’acquisition spatio-temporelles se comblent plus facilement que les retards en matière d’acquisition du langage. Il est donc possible de remédier à des situations jugées quasi irréversibles ; tout ne se joue pas dès le berceau en matière de développement intellectuel. ge

Sources : Science, 30 juillet 1999 ; Science, 6 août 1999 ; Proceedings of the National Academy of Sciences (USA) July 1999 (repris dans Le Monde 1er août 1999 « Une étude souligne la prédominance de l’acquis sur l’inné »).

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/3209 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/3209

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP