Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Dioxine: Humaine, trop humaine

De l’Agent Orange utilisé au vietnam au poulet belge, la dioxine nous a rendus méfiants.

La « dioxine », voilà une molécule Ð en fait une famille de molécules Ð qui aura marqué notre vie. Pendant la guerre du Vietnam, le défoliant Agent Orange, qui en contenait massivement, nous a rendus antimilitaristes ; dans les années septante, l’accident industriel de Seveso (en juillet 1976) nous a rendus écologistes ; et maintenant, le poulet belge, criminellement ou accidentellement enrichi en dioxine, risque de nous rendre végétariens.

Difficile de trancher pour le moment

Avant de verser dans le steak de tofu, une question, essentielle : faut-il réellement avoir peur de la dioxine, ou sommes-nous en présence d’une simple panique provoquée par la mauvaise conscience et la nostalgie que nous avons d’avoir quitté la saine vie paysanne ? La dioxine est-elle plus grave pour la santé que la fumée du tabac (là, il n’y a aucun doute) ou la grillade (encore de la viande) qui a séjourné trop longtemps sur des charbons ardents ?
Réponse : une consultation rapide des sites inspirés (OMS, Office fédéral de la santé publique, Roche, Greenpeace, Environment Protection Agency US), et de documents provenant des revues telles que Nature, Science, Sciences et Avenir ou de l’Office fédéral de l’environnement, des forêts et des paysages ne permettent pas de trancher clairement.
L’Agent Orange d’abord. De nombreuses études épidémiologiques ont tenté de mettre en corrélation les mauvais états de santé des vétérans avec leur exposition (accidentelle) au défoliant. Les études les plus poussées n’ont pas dégagé de lien clair entre engagement dans les zones contaminées et maladies (leucémies, cancers) ; est-il étonnant de constater que les études sur les effets du défoliant sur la population vietnamienne, copieusement arrosée, se comptent sur les doigts de la main, alors que celles sur les vétérans héliportés abondent ? Les études vietnamiennes qui mettent en corrélation malformations fœtales et exposition à la dioxine sont néanmoins à prendre très au sérieux.
Seveso ensuite. On se rappelle les animaux morts, les sauveteurs en combinaison d’astronaute, les avortements conseillés, la peau des victimes brûlée (chloracnée). Vingt ans après, un constat d’abord : sur la durée, il est difficile d’être concurrentiel avec une multinationale ; en effet, Roche semble occuper seule le terrain de l’analyse historique et des effets à long terme (négligeables selon leurs conclusions). En 1996, une étude épidémiologique sur les effets cancérigènes de l’exposition à la dioxine est publiée par une équipe italienne ; sur la totalité des cancers, il n’est constaté aucun effet ; par contre, certains cancers rares sont plus fréquents dans la population exposée à la dioxine que dans la population générale Ð les différences entre le nombre observé et celui attendu pour un groupe non exposé sont petites mais statistiquement significatives. Il y a hélas toujours un danger statistique à découper l’échantillon en sous-groupes Ð on trouvera fatalement des corrélations; et prouver qu’elles ne sont pas dues au hasard n’est pas simple.
Conclusion sur Seveso : d’autres études seront nécessaires ? L’effet carcinogène de la dioxine est indiscutable ; mais l’extrapolation à l’homme d’études effectuées sur l’animal se complique par l’étonnante observation que le hamster est à peu près 5000 fois moins sensible à la dioxine que le cochon d’Inde.

Molécule toxique ?

Comment alors présenter rationnellement les dangers de, je cite, « la molécule la plus toxique » de cette planète ? Tentons la transparence. L’Agence environnementale américaine (EPA) s’est essayée à l’exercice en 1995, en pensant soumettre à la revue par les pairs d’un gros rapport sur la dioxine qu’elle avait rédigé ; mal lui en a pris car les réponses des pairs, rapidement lâchées à la presse, et souvent contradictoires, discréditèrent le rapport ; de sorte qu’en 1999, rien, à ma connaissance n’a encore été publié. L’OMS (Europe) approche la transparence par un autre biais, en enfermant tous les experts jusqu’à production du rapport. Ce rapport a été publié Ð il est accessible sur le site dioxine de l’Office fédéral de la santé publique (www.dioxin.admin.ch). Il fait preuve d’un rare esprit de candeur en mettant au grand jour ce que j’appellerais l’arbitraire informé. Les résultats de cette enquête constituent l’unique base qui fixa les seuils de sécurité des toxiques. Seuils qui acquirent ensuite leur indépendance et qui eurent les effets que l’on sait : instaurer la panique, éviter les rayons des supermarchés.

On peut agir

Un point néanmoins s’est clarifié au fil des controverses : les sources de la dioxine sont humaines, pour l’essentiel, et il nous est possible, en agissant sur les processus de production de l’industrie du chlore et sur la qualité de l’incinération des déchets par exemple, de l’amener à des niveaux insignifiants sur cette planète. Aujourd’hui donc, une chose est claire, contre laquelle on peut agir : toute dioxine est d’origine humaine. ge

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/3208 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/3208

Thématiques

En relation

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP