Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Génie génétique: Les patates transgéniques sont-elles dangereuses pour notre santé ?

L’Angleterre du coulis de tomate OGM, l’Angleterre de Dolly est en plein émoi : les pommes de terre de laboratoire, transgéniques, rendraient-elles malades les rats qui en mangent ?

Des expériences (mal) publiées d’un vénérable institut de recherche écossais, le Rowett Research Institute (RRI) Ð ne pas confondre avec le Roslin Institute qui fabriqua Dolly Ð pourraient montrer que les aliments OGM (organismes génétiquement modifiés) sont dangereux pour la santé. Après six mois de débat public, on ne sait pas grand chose.

Histoire

En août dernier, Arpad Pusztai, chef de recherche au RRI, déclare à la télévision qu’il peut mettre en évidence un retard de croissance et des déficiences immunitaires chez des rats ayant mangé des pommes de terre transgéniques (cuites et crues). Ë cette lignée de tubercules, on avait génétiquement ajouté l’ADN d’une protéine de la perce-neige appelée GNA (Galanthus Nivalis Agglutinin). D’autres rats, les « rats contrôle » auraient reçu un régime de pommes de terre classiques, auxquelles on avait injecté directement, à la seringue cette fois, la protéine GNA, sans effets négatifs sur la croissance et les défenses immunitaires. Émoi immense. Quelques jours plus tard, le directeur du RRI fait à son tour une déclaration à la presse : M. Pusztai a confondu des données de diverses expériences ; les conclusions qu’il tire ne sont pas prouvées ; il est suspendu (avec interdiction de donner d’autres conférences de presse) ; son laboratoire est mis sous scellés ; une commission « indépendante » analysera ces données. Cette commission conclut dans un rapport confidentiel qu’il n’y a pas, dans les expériences de Pusztai, de quoi démontrer un quelconque danger. Affaire close. Puis, en février dernier, une douzaine de scientifiques publient une lettre de soutien à Pusztai qui leur avait fait parvenir ses données. Après analyse, ils confirment les conclusions du scientifique. Un pathologue analyse des rats de la série « nourriture transgénique » et trouve des modifications intestinales. Il l’annonce à un congrès européen. Les médias se déchaînent : la nourriture de demain devient un cauchemar politique. L’Angleterre, nation européenne la plus américaine dans son acceptation du génie génétique, demande maintenant, à une majorité des deux tiers, un moratoire sur les plantes transgéniques, et à 96 % un étiquetage strict des produits alimentaires OGM.

Analyse

Maintes fois nous avons dénoncé ici la hâte avec laquelle le monde agro-alimentaire veut commercialiser les plantes transgéniques. Nous avons attiré l’attention sur le danger lié à la confidentialité des expériences pratiquées par des instituts financés par l’industrie. Nous avons évoqué le manque d’experts indépendantsÊÐÊles meilleurs chercheurs ont tous des liens ou des contrats avec des firmes agro-alimentaires.
Mais dans cette affaire, où la science semble progresser par communiqués de presse, voici deux remarques supplémentaires :
La première concerne le statut de « vérité scientifique ». En fait, il existe des degrés dans cette vérité, l’opinion exprimée par un scientifique dans un congrès, ou par un groupe de scientifiques dans le Daily Mail, n’étant justement qu’une opinion bien formée. La publication d’un article scientifiqueÊÐÊréalisé ni par Pusztai, ni par ses détracteursÊÐÊconstitue un échelon supérieur ; mais il y a des journaux scientifiques qui acceptent tout article proposé, et des journaux de qualité qui ont un comité de lecture expert : être publié en anglais, figurer sur Medline n’est pas suffisant. Pour accéder à un statut de fait scientifique, les expériences doivent être répétées, souvent de multiples fois, par d’autres chercheursÊÐÊil faut du temps et il faut l’engagement des pouvoirs publics.
Deuxième remarque : pour annoncer un événement d’une telle importance, il faudrait avoir élaboré une hypothèse mécanique, cellulaire, sur ce qui a pu se passer lors de la transgénèse. Si on n’en a pas Ð et j’en suis effaré Ð il faut d’abord remettre en cause le contrôle de l’expérience, étudier la variabilité des patates transgéniques et celle des rats. La technique, peu contrôlée, de la transgénèse chez les végétaux méritera un autre article. ge

Site du RRI : www.rri.sari.ac.uk/; Nature 18, février 1999 ; Science, 21 août 1998.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/3201 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/3201

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP