Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Cannes ne remplit pas les salles obscures helvétiques

Les films dont on parle et ceux qui sont vus

Photo Krystof De Smet
Photo Krystof De Smet (licence CC)

Chaque année, le Festival de Cannes revient dans l’actualité du mois de mai avec ses 20 films en compétition, ses sections spécialisées, «Un certain regard», «La semaine des réalisateurs», «La quinzaine de la critique», sans parler des documentaires ni des courts-métrages. La très grande majorité des films figurant dans ces sélections parallèles sont des productions pointues pour cinéphiles passionnés mais jamais distribuées en Suisse.

En réalité, Cannes reste le plus grand marché mondial du cinéma. Il attire des milliers de professionnels ayant autre chose à faire que d’aller voir des films au Palais des festivals. Ils négocient des droits d’exploitation, achètent et vendent des scénarios, s’associent pour des financements; en clair, ils font le même genre de travail dans leur domaine que les participants à n’importe quelle foire professionnelle à travers le monde.

Les stars photographiées lors de la montée des marches sont là pour rappeler que le cinéma est une affaire de séduction, de brio et de plaisir. En fait, les projections de Cannes étant consacrées à un art souvent exigeant ignoré par le grand public, la présence des vedettes est en quelque sorte un hommage et un soutien rendus par le spectacle populaire au cinéma qu’on appelait autrefois «d’art et d’essai».

Mais quelle est la situation en Suisse? Les 20 longs-métrages de la sélection officielle de 2016 ont totalisé ensemble 259’618 spectateurs. Pour comparaison, le plus grand succès en Suisse en 2016, Comme des bêtes, un film d’animation à destination du jeune public, a attiré 367’395 spectateurs. Sept films ont séduit chacun davantage de public que la totalité des œuvres de la compétition cannoise.

Les trois films sélectionnés à Cannes qui ont connu le plus grand succès, Julieta de Pedro Almodovar, Toni Erdman de la cinéaste allemande Maren Ade et Moi, Daniel Blake de Ken Loach, Palme d’or, se retrouvent respectivement en 64e, 68e et 93e place du classement. Il faut préciser pour les non-cinéphiles que les journalistes spécialisés classent Pedro Almodovar et Ken Loach parmi les plus grands réalisateurs en activité. Douze des films de la compétition officielle sont au-delà de la 200e place. Le classement des films effectué par l’organisation professionnelle suisse ProCinema s’arrête à la 400e place et trois des films présentés à Cannes en 2016 se retrouvent au-delà et ont attiré moins de 2’000 spectateurs.

Cette situation n’est pas nouvelle. Les festivals de cinéma permettent avant tout aux auteurs de se démarquer des films plus commerciaux, qui sont par ailleurs souvent remarquablement conçus et réalisés par des artistes de talent. Ainsi, la plus grande partie des films présentés en compétition à Locarno, grand rendez-vous culturel de l’été en Suisse, très bien couvert par la presse, n’est pas distribuée dans les salles de Suisse romande – ou seulement de manière confidentielle.

Le cinéma reste un grand divertissement populaire qui court un risque majeur, celui d’une coupure entre des œuvres exigeantes et des films, visant avant tout un public adolescent, traités avec dédain voire complètement ignorés par la critique. Sur les dix films les plus vus en Suisse en 2016, cinq sont des dessins animés visant un public juvénile. Il n’est que de voir l’âge moyen des spectateurs, visiblement retraités ou adultes à l’allure plutôt intello pour les films d’auteur ou de festivals et au contraire très jeunes pour les longs-métrages à succès.

Cette coupure n’existait pas voici 40 ou 50 ans. Rien de dramatique bien sûr. La société ne va pas en être changée, mais le cinéma populaire, autrement dit les films pour jeunes et adolescents, mériterait autant d’attention de la part de la presse que les œuvres de Ken Loach, des frères Coen ou des frères Dardenne.

Le cinéma propose une vision du monde qui nous imprègne plus profondément que nous l’imaginons. La plus grande réussite commerciale et culturelle des Etats-Unis a été d’imposer à l’Europe une ouverture totale à ses films en 1945 et de distiller ainsi plus ou moins ouvertement ses valeurs au travers de scénarios délivrant des messages parfois subliminaux. Hollywood joue sans doute un rôle plus important pour l’affirmation de cette grande nation que Google et les ventes d’armes. Raison de plus pour prêter attention à ce que nous voyons quand nous regardons un film populaire.

DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/31612
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/31612 - Merci

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne
Les commentaires sont fermés.

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP