Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Sport: Dopage : une faillite de la médecine ?

Le Tour de France 1998 a mis sur le devant de la scène une actrice plus habituée à la semi-obscurité des coulisses : la médecine sportive.
Quelle est au juste sa légitimité et n’y a-t-il pas contradiction dans les termes ?
Lire aussi: Les armes interdites des petits soldats de la Grande Boucle.

La médecine du sport occupe certes les devants de la scène lorsque nos idoles se blessent ou mieux, se dopent. Mais à gratter la galaxie du sport d’élite, et celle, attenante, du Corps Parfait, se dégage l’impression d’une médecine fourvoyée, prête même à faillir au premier principe du serment hippocratique, primum non nocere, d’abord ne pas nuire.
La médecine du sport n’a, jusqu’à présent en Suisse, pas de reconnaissance officielle ; ce n’est pas une ( sous- ) spécialité FMH, la formation n’est pas organisée, et la compétence des médecins du sport relève de leur seul enthousiasme. Le hasard faisant bien les choses, c’est justement ces jours-ci qu’un certificat de capacité, conforme aux normes de la formation continue FMH sera enfin établi.

Quand la médecine mène aux points

Dans le couple médecine/sport, c’est bien le monde sportif qui est maître. La récente initiative du CIO pour une conférence mondiale sur le dopage vise bien aussi à garder le contrôle des événements. Par exemple, pour détecter efficacement la prise d’hormone de croissance, rapidement métabolisée, il faudrait des prises de sang inopinées. Or ni les contrôles surprise sur toute l’année, ni les prises de sang ne font aujourd’hui automatiquement partie des moyens de contrôle.
Mais plus fondamentalement, il me semble que la médecine présente une déficience éthique face au dopage : elle aime améliorer l’état de santé, elle aime faire fonctionner le corps dans un état optimal, et les substances dopantes sont un moyen, certes rudimentaire, de réaliser cet idéal. La seule réserve de la médecine face au dopage, ce sont les effets secondaires délétères de la prise massive et prolongée des dopants. Mais si demain on mettait au point un analogue stéroïdien sans effets secondaires négatifs apparents, comment l’interdirait-on ? L’étude des effets secondaires est difficile, et l’on ne possède souvent que des indications épidémiologiques. Ë mesure que la médecine deviendra moléculaire, et le mode d’action des substances pharmacologiques mieux connu, les effets secondaires aussi deviendront scientifiquement établis. Pour le moment, nos beaux sportifs sont aussi des cobayes. Ë l’exemple de la créatine, massivement prise par les sportifs américains, non interdite et bon marché, bientôt disponible en Suisse à en juger par les premières annonces publicitaires parues dans le Médecine et Hygiène de juillet 1998 consacré à la médecine du sport ; la créatine donc, pour laquelle il n’existe à l’heure présente aucune étude clinique sur les effets à long terme. ge

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/3102 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/3102

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP